RSS

Dragueur

13 juin 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Dragueur dans Contributions chemin_16 Lundi 13 Juin 2011

Soug ennsa

Par Yasmine Benbekhti

Dragueur

Partout, dans le monde et depuis la nuit des temps, des hommes et des femmes se partagent l’esfpace commun en dehors de leurs foyers respectifs. Pas toujours à parts égales mais disons que la rue appartient à tout le monde.

Dans la rue, des hommes aperçoivent des femmes qu’ils ne connaissent pas, les observent, les choisissent et, avec un peu d’audace, leur font la cour. C’est à partir de ce rituel qu’est née la drague. Des dragueurs donc, ça existe depuis toujours et dans toutes les rues du monde. Se faire draguer n’a donc rien d’offensant pour une femme. C’est comme les vendeurs ambulants qui vous interpellent dans la rue ou les mendiants qui vous sollicitent, c’est embêtant mais pas insupportable. On fait avec. Sauf que chez nous, un nouveau spécimen de dragueurs inonde nos rues, on parle là d’invasion car il n’y a aucun moyen ou chemin pour éviter de tomber sur l’un d’entre «eux». Ils ne choisissent personne, ils draguent tout ce qui bouge en jupons ou sur des talons. Peu importe leur âge, et peu importe que vous soyez jeune fille ou dame. Que vous soyez en voiture, en famille ou en couple, rien ne les arrête, ils ne vous manqueront pas. Leur stratégie de drague est de vous dire tout ce qui leur passe par la tête au moment ou vous passez par «leur espace». Et malheureusement pour nous, tout ce qui passe par la tête d’un être humain en général, n’est pas toujours bon à dire.  Ce n’est plus de l’audace, ni même du courage, juste de l’ennui, ajoutez à cela un pitoyable manque d’éducation. Certains, plus conservateurs que d’autres se contentent de vous complimenter, «t’as de beaux yeux» et c’est tout. Sauf que répété 150 fois par demie heure, ça finit par taper ailleurs. Il y en a même qui abandonnent leur sentinelle à votre passage pour vous suivre. Un ami qui ne vous veut pas que du bien, vous accompagne tout au long de vos emplettes. Si seulement il pouvait garder le silence. Non, ses obscénités vous suivent jusqu’au bout. Pour ça, ils sont très créatifs et innovateurs. Si vous les envoyez balader gentiment, ils tombent amoureux, si vous montrer les crocs, courez vite au premier poste de police alentour et n’en sortez qu’escortée. Car sait-on jamais ce qui peut ressortir d’un misogyne refoulé. Que faire alors ? Les ignorer n’est pas toujours évident. Peut-être les adopter malgré soi, comme le reste du décor sordide qui fait le quotidien d’une femme algérienne.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...