RSS

Messali Hadj (1898-1974) Benjamin Stora

12 juin 2011

Colonisation


 

Benjamin Stora - Messali Hadj (1898-1974)

Messali Hadj (1898-1974)

Benjamin Stora

 

Poche

Paru le: 17/03/2004

Editeur: Hachette

Collection: Pluriel histoire

ISBN: 2-01-279190-5

EAN: 9782012791909

Nb. de pages: 300 pages

L’auteur en quelques mots… Spécialiste de l’histoire de l’Algérie coloniale et de la guerre d’Algérie, Benjamin Stora est professeur d’histoire du Maghreb à l’Inalco.

Sommaire :

  • 1898-1923 : Enfance et Jeunesse – Les premières influences
  • 1932-1927 : Les mutations décisives
  • 1927-1933 : L’affirmation d’un dirigeant
  • 1936-1937 :  » L’époque héroïque « 
  • 1937-1946 : Le proscrit
  • 1946-1954 : La crise
  • 1954-1958 : A l’épreuve de la révolution – La définition d’une politique
  • 1955-1958 :  » L’heure du poignard « 
  • 1958-1974 : Le déclin et l’isolement

Résumé :

Messali Hadj fut le fondateur du nationalisme algérien.
Dès 1926, avec l’Etoile nord-africaine et jusqu’au MNA (Mouvement National Algérien) en 1954, il n’a cessé d’animer des organisations nationalistes afin d’obtenir l’indépendance de son pays. Après l’insurrection déclenchée par le tout nouveau FLN en novembre 1954, la lutte fratricide entre  » messalistes » et  » frontistes « , au sein même du mouvement de libération, sera extrêmement sanglante, tant en Algérie qu’en métropole, dans l’immigration.
Assigné à résidence en France, Messali Hadj perd peu à peu son influence, au point d’être totalement marginalisé et longtemps ignoré de l’histoire officielle algérienne. Pourtant, son rôle fut considérable. En le remettant en lumière, ce livre apporte aussi quelques éléments de réponses à plusieurs questions : comment Messali pensait-il le rapport entre lutte sociale et lutte nationale ? Quelle place accordait-il à l’islam dans la prise de conscience nationaliste ? Avec cet ouvrage, Benjamin Stora exhume un pan longtemps oublié de l’histoire de la colonisation algérienne et de la guerre d’Algérie.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...