RSS

La guerre invisible. Algérie, années 90 Benjamin Stora

12 juin 2011

1.LECTURE, Colonisation


 

Benjamin Stora - La guerre invisible. Algérie, années 90

La guerre invisible. Algérie, années 90

Benjamin Stora

 

Broché

Paru le: 06/03/2001

Editeur: Sciences Po (Les Presses de)

Collection: la bibliotheque du citoyen

ISBN: 2-7246-0847-X

EAN: 9782724608472

Nb. de pages: 125 pages

L’auteur en quelques mots… Né en 1950 à Constantine en Algérie, BENJAMIN STORA est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Paris VIII-Saint-Denis.
Docteur d’État en histoire et en sociologie, il est responsable scientifique de l’Institut Maghreb-Europe, directeur du DEA  » Maghreb  » en France. Il enseigne l’histoire de la colonisation française aux XIXe et XXe siècles, les guerres de décolonisation, et l’histoire de l’immigration maghrébine. Il a publié une quinzaine d’ouvrages et poursuit actuellement au Maroc une recherche sur les nationalismes au Maghreb.

Résumé :

Le terrible conflit qui a secoué l’Algérie tout au long des années 1990, qui a causé la mort de plus de 100 000 personnes, produit une sensation de  » vide  » d’images.
Un territoire de lumière, situé au Sud, se trouve assombri d’une immense tache noire. L’Algérie, longtemps interdite d’accès aux caméras, se transforme en un décor plongé dans l’ombre. Ainsi privé de  » paysages « , l’événement échappe aisément à la chronologie, ne délivre pas de sens, de cohérence. Dans cet affrontement où tout le monde se trouve toujours près du  » front « , où l’on peut se sentir en permanence en danger, il semble absurde de ne pas trouver les acteurs du conflit.
Volontairement, ils tentent de se dissimuler aux regards. L’invisibilité de cette guerre vient aussi de son impossible identification, à l’un ou à l’autre des acteurs qui s’affrontent férocement. Et comment trouver la  » majorité silencieuse  » qui résiste au monde truqué qui l’entoure ? Lorsque le voile se lève parfois, apparaissent les récits et les images d’une incroyable violence, donnant de ce conflit de l’extrême fin du XXe siècle l’aspect d’un  » tableau  » non figuratif.
La mécanique folle des tueries qui s’emballe et semble ne plus finir est un spasme de violence et de défis à toutes les lois connues de perception et de visibilité. Comment voir, lire, trouver une cohérence à ce conflit ? La situation algérienne a donc souvent été évoquée comme une  » tragédie à huis clos « , faute d’images. Ne disait-on pas déjà la même chose à propos des  » événements « , cette  » première  » guerre d’Algérie contre la présence coloniale française, entre 1954 et 1962 ?

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...