RSS

52.L’Algéroise La nouvelle de Yasmine Hanane

10 juin 2011

1.Extraits

52.L’Algéroise La nouvelle de Yasmine Hanane  dans 1.Extraits logo_imp22072 dans 1.Extraits
Edition du Mercredi 05 Janvier 2011

Des gens et des faits

L’Algéroise

La nouvelle de Yasmine Hanane

Résumé : Mahmoud remonte au maquis.. Fettouma s’inquiète pour ses enfants. Reverront-ils un jour leur père ? Une question qui la laisse éveillée une bonne partie de la nuit.  Elle finira par s’endormir. Il faisait déjà grand jour lorsqu’elle ouvrit les yeux.    

52eme partie

Elle remet la cafetière sur le feu, et  y rajoute un peu d’eau pour préparer le petit-déjeuner. Rachid s’était déjà préparé pour partir à l’école, et elle lui verse un bol de lait avant de lui tendre un morceau de pain.
Le jeune garçon fait la moue :
- Papa reviendra aujourd’hui ?
- Hein ?
Prise de cours, Fettouma ne savait quoi répondre. Mais elle réussi à garder un air serein avant de répondre :
- Ton père travaille Rachid. Il est parti acheter de la marchandise.
-   Il est tout le temps absent.
-  Je sais mon chéri, mais un jour il reviendra pour de bon.
- Hum, c’est ce que ne cesse de me répéter grand-père.
Fettouma lui caresse les cheveux :
- Tout ira bien Rachid, tu vas grandir et faire de bonnes études, puis tu iras toi aussi travailler.
L’enfant hoche la tête, content qu’on le prenne déjà pour un grand garçon.
Fettouma eut soudain peur :
- Rachid… Tu… Tu ne diras à personne que ton père était passé hier soir, n’est-ce pas ?
Il la regarda un moment et semblait ne pas trop comprendre. Puis il hocha la tête de l’air de quelqu’un qu’on mettait dans la confidence :
- Oui. Je ne dirais rien. Même pas à la maîtresse d’école.
- Surtout pas à la maîtresse d’école, lui murmure sa mère en lui caressant la joue.
- Pourtant, elle m’aime bien, et me donne toujours un bon point.
-  Oui. Mais elle ne doit pas avoir vent de nos secrets de famille mon fils. Tu es assez grand aujourd’hui pour comprendre ça.
Rachid rougit de plaisir :
- Oui, bien sûr, je comprends. Je te promets de ne rien dire mais.
Il se tût un moment, puis poursuivit à voix basse :
- L’autre jour, Toufik le fils de notre voisine, me disait que mon père était parti avec le sien pour faire la guerre.
Fettouma demeure un moment perplexe avant de se ressaisir :
- Toufik, ce demeuré ?
-  Il m’a même certifié que sa mère cousait des choses pour les combattants. Et…

(à suivre)
Y. H.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...