RSS

33.L’Algéroise La nouvelle de Yasmine Hanane

10 juin 2011

1.Extraits

33.L’Algéroise La nouvelle de Yasmine Hanane  dans 1.Extraits logo_imp
Edition du Mercredi 08 Décembre 2010

Des gens et des faits 20665 dans 1.Extraits

L’Algéroise

La nouvelle de Yasmine Hanane

Résumé : Après de longues souffrances, Fettouma met au monde un beau garçon. Elle est exténuée, mais heureuse de constater qu’enfin, elle était délivrée. Lla Kheïra, émue, verse des larmes. Cela fait longtemps qu’un bébé n’a pas crié dans sa maison…

33eme partie

Lla Z’hor tente de la calmer et Fettouma prend son bébé dans ses bras. Du coup, elle oublie ses souffrances et sa fatigue et se met à contempler ce petit bout d’homme qu’elle venait de mettre au monde.
- Comme il est beau ! lui dit lla Taos. C’est l’un des plus beaux bébés que je n’ai jamais vus. Et Dieu seul sait si j’en ai vus.
Lla Kheïra s’essuie les yeux et revient vers sa belle-fille pour regarder encore son petit-fils.
- C’est le portrait craché de son père.
- Non ! Oh non ! Je ne le crois pas, lance lla Z’hor, il a déjà le front et les traits de Fettouma.
- Non. Il ressemble à Mahmoud. Je ne peux pas me tromper.
Lla taos intervient :
- Vous allez sortir toutes les deux de cette pièce et laisser Fettouma se reposer. Elle en a grandement besoin.
Les deux femmes se dévisagèrent puis, prenant chacune un air hautain, elles quittèrent la chambre l’une derrière l’autre.
Le matin commençait à poindre. Lla Taos, en sortant, rencontre Mahmoud et son père, qui attendaient tranquillement la fin de la nuit assis sur une marche d’escalier.
- Oh, vous êtes là tous les deux ? Vous avez un joli petit garçon, si cela peut vous faire plaisir, et la mère se porte comme un charme.
Mahmoud bondit sur ses pieds, tandis que son père remerciait la brave dame.
Fettouma dormait à poings fermés, le bébé emmailloté était déposé à côté d’elle. La chambre était plongée dans la pénombre et Mahmoud entre sur la pointe des pieds pour ne pas déranger sa femme et son fils.
Il s’approche tout doucement du bébé et lui caresse la tête. Il sentit ses yeux se mouiller, et son cœur palpitait. L’émotion lui avait noué la gorge et il déglutit difficilement avant de se retourner pour se retrouver nez à nez avec sa mère :
- N’est-il pas beau mon petit-fils ?
Mahmoud acquiesce d’un signe de tête. Il n’arrivait pas encore à se mettre dans la peau d’un père.
Lla Kheïra le tire par le bras :
- Allez viens, sortons de cette chambre pour laisser Fettouma  se reposer. Tu auras tout le temps, plus tard, de prendre ton fils dans tes bras.
Le jeune homme jette un coup d’œil à sa femme qui, même dans son sommeil, avait cet air exténué qui renseignait amplement sur la mauvaise nuit qu’elle venait de passer.
- Oh, elle va vite récupérer, lui chuchote sa mère. Dans un jour ou deux, elle aura meilleure mine. Elle est jeune et en bonne santé.

à suivre
Y. H.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...