RSS

«Oiseau bleu, l’histoire secrète d’une guerre»

7 juin 2011

Non classé

Par

«Au début de la Guerre d´Algérie, à l´automne 1955, fut tentée par les services secrets français, en Kabylie maritime, l´opération Force K, une opération très secrète. Elle consistait en la création d´un faux maquis contre maquis, destiné à briser le Front de libération nationale en l´intoxiquant de l´intérieur»,

tel est le synopsis du documentaire de Rezika Mokrani primé lors de la 11e édition du Festival national annuel du film amazigh qui s´est tenu à Azeffoun du 19 au 23 mars. C´est une page névralgique et non des moindres que raconte Rezika Mokrani en ayant recours aux témoignages précieux d´acteurs de cette opération, mais aussi d´historiens. «L´organisation de la lutte et des hommes avait progressivement évolué sur l´étendue du territoire national pour mettre au point la ligne politique et les méthodes organisationnelles, c´est ainsi que, peu à peu, prenait forme la proclamation du 1er novembre 1954 et la structure du mouvement», souligne Rezika Mokrani qui rappelle que la Zone III de l´ex-Wilaya III historique, à travers ses régions, secteurs, kasmas et comités de village, a joué un rôle important dans la lutte armée à l´image de toutes les régions d´Algérie. La page d´histoire, que narre cette jeune réalisatrice, a eu lieu dans une partie de la Kabylie demeurée non conquise jusqu´aux années 1850, soit plus de 20 ans après le débarquement de Sidi Fredj, en 1830. «Si après de multiples batailles des plus sanglantes et une résistance farouche, les insurrections menées par l´Emir Abdelkader, El Mokrani, Fadhma Nsoumer et d´autres avaient échoué, c´est parce que l´unité de la nation algérienne présentait des insuffisances qui ne lui permettaient pas de mener une action commune et organisée», explique Rezika Mokrani après de longues recherches documentées et des entretiens avec des historiens. «Ce n´est qu´en 1926 que le nationalisme algérien apparaissait au grand jour et que les formations politiques commençaient à naître et à se regrouper avec la naissance de l´Etoile nord-africaine (ENA) et le PPA-Mtld», ajoute notre interlocutrice qui conclut que l´organisation de la lutte et des hommes avait évolué progressivement sur l´étendue du territoire national pour mettre au point la ligne politique et les méthodes organisationnelles.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...