RSS

Les Ensorcelés : Un roman de Fadéla Hebbadj

2 juin 2011

Contributions

Par | |

Au commencement fut l’assassinat de ma mère et de ma sœur.

Je ne sais plus qui disait à propos de Kateb Yacine, Le poète comme un boxeur, le roman de Fadéla Hebbadj Les Ensorcelés ( Editions Buchet Chastel ) est assurément un uppercut. De sa tragédie familiale, l’assassinat de sa mère et de sa sœur, elle tire un livre où se mêlent les souvenirs des jours de l’enfance heureuse et les traumatismes, les révoltes, les incompréhensions. La douceur le dispute au réquisitoire. L’enfant brutalement orpheline perd son innocence dans la France des années 1970, la France antisémite mais aussi la France où les vocables ignobles tels bougnoule et raton sont couramment dans les bouches. Un double meurtre, un assassin identifié, algérien comme ses victimes, jamais jugé, jamais inquiété. Un juge velléitaire, un avocat de la défense carriériste, un « sorcier juif » responsable du drame, une famille sans appui et le tour est joué. L’innocence à jamais perdue, il ne reste à l’auteure que sa rage de comprendre et de se construire au sein de sa fratrie nombreuse et tout aussi hébétée. Les mots de Fadéla Hebbadj sont magnifiques et précis. Nulle chronologie macabre et fastidieuse, c’est au lecteur d’intégrer les péripéties émouvantes, drôles, dramatiques du récit. Les Ensorcelés se lit comme le livre d’un proche brillant, en colère et qui jamais ne baisse les bras. J’ai rencontré l’écrivaine qui enseigne la philosophie. Je confirme. Elle n’a pas l’intention de baisser les bras mais bel et bien de continuer d’affûter sa plume. On en redemande.

Benabdalah Médiène

Les Ensorcelés par Fadéla Hebbadj
Ed. Buchet Chastel

 

 

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...