RSS

Visite par El-Guellil

1 juin 2011

Contributions

Dans ce salon qui avait la surface d’un terrain de handball, construit à l’intérieur d’une bâtisse en forme de «pièce montée», tout était beau. Huit seddaris sculptées côtoyaient un salon «Louis quelque chose». En face, un coin bar où brillait une collection de verres en cristal, dernier design, ferait des envieux.

Il fallait se déchausser pour aller s’installer sur les fauteuils en skaï rouge vif. Des lustres dorés pendaient, noyant les chandeliers du 18e siècle. Une reproduction de la Joconde accrochée à un mur, dans un cadre boumba, ne comprenait rien à ce qui se passait. L’image de l’enfant qui pleure, sous lequel une khamsa brillait de tous ses éclats, la faisait sourire. La bibliothèque s’imposait avec son argenterie où se bousculaient services à café, thermos de toutes tailles et bibelots. Sur une table tout en verre, fatiguée de porter la dernière technologie télévisuelle et le «centillateur» lumineux, le téléviseur plasma semblait s’ennuyer. La grosse chaîne hi fi, où s’égosillaient les violons de Strauss, nous proposait le «Danube bleu» au moment où deux mouches valsaient sur cette tarte pour continuer la ronde sur le griouche qui se tortillait dans un plateau d’argent.

- Koul ya si Otchimine, un peu de pâtisserie.

- Non, fiya mard essoukar.

Il était venu rendre visite à hadj Mourkanti, qui revenait de sa énième omra.

Les cloches de l’horloge, se frayant un chemin entre deux moments de musique, indiquaient vingt-deux heures. Il commençait à avoir sommeil, au moment où la maîtresse de maison arrive pour déposer une meïda toute ronde et installer tout autour des peaux de mouton. Elle disparaît pour revenir avec un grand plateau de couscous. Sa fille en robe de soirée l’aidait à mettre le couvert, des cuillères et un grand pot de lbène.

- Cool Otchimine, koul.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...