RSS

Ouyahia, l’homme des missions difficiles

31 mai 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie  Point de vue  Par BOUHALI Abdellah

Ouyahia, l’homme des missions difficiles

La tripartite a été finalement une belle aubaine, pour le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, pour mettre fin à un silence qui n’a que trop duré au moment où, les pouvoirs publics devaient s’exprimer d’une manière claire et officielle sur certains dossiers chauds. Et bien, maintenant c’est fait.

Ouyahia, profitant donc de la conférence de presse organisée à l’issue du sommet de la Tripartite est revenu sur ces dossiers chauds mettant ainsi, fin à certaines rumeurs complètement folles. Si certains reprochent au Premier ministre son intransigeance, il faut lui reconnaître au moins son franc parler. Un franc parler qui dérange notamment ceux qui se plaisent à nager dans les eaux troubles et qui font tout pour alimenter la rumeur et instaurer la confusion. Ouyahia s’est taillé la réputation d’être un homme, qui n’a pas froid aux yeux. Il accepte toutes les questions et prend le temps d’y répondre clairement. Questions politiques, économiques, sécuritaires, toutes ont été abordées. Comme si Ahmed Ouyahia attendait cette tripartite, pour apporter ses éclairages et ceux du pouvoir d’une manière générale. Il est évident que ces réponses, plutôt ces positions officielles de l’Etat laissent certains sur leur faim. Mais, l’on sait désormais que ce qui est présenté comme chose acquise notamment chez la nébuleuse islamiste, n’est en fait que pure intox. De même pour ceux qui ne cessent d’appeler à la dissolution de l’APN et l’organisation de législatives anticipées. Eux aussi, doivent faire preuve de patience et attendre la fin du mandat des actuels députés. Finalement, Ouyahia n’a cédé sur rien même s’il reste conscient que sa cote de popularité risque d’être au plus bas. Mais il a l’habitude de ces missions difficiles. C’est une tâche qu’il assume avec beaucoup de dignité.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...