RSS

Le couscous de nos grand-mères

30 mai 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie Lundi 30 Mai 2011  Ki Kount…ki wellit!!!  Par Y.A.  Le couscous de nos grand-mères  Il est mort et enterré. Il n’en reste que ce bon vieux souvenir et un énorme regret. C’est le couscous fait main, le couscous de nos mères et grands-mères. Incomparable, inestimable, inimitable.

Le couscous traditionnel de nos grands-mères n’est pas seulement un plat succulent. C’est d’abord une histoire, une enfance, une vie. C’était le COUSCOUS. Celui qui faisait la fierté des familles dans les grandes occasions. C’est aussi une rencontre, celle des femmes qui aiment parler tout en roulant la semoule avec cette finesse et cet amour. Une véritable thérapie de groupe. Aujourd’hui, nos grands-mères ont été remplacées par des machines. Et les machines ne racontent pas toutes ces belles histoires d’antan. Les machines ne connaissent pas l’importance du couscous. Le couscous, le vrai est mort comme nos grands-mères et toutes ces femmes qui aimaient se rencontrer, pour échanger quelques causettes n’existent plus. Le couscous de ce temps perdu s’identifiait à des régions. Mostaganem, Tiaret, Mascara, Béchar. Aujourd’hui, il a des nom: Mama, Safia, Sim, etc. Mais, contrairement à la génération montante, qui d’ailleurs, n’aime pas beaucoup ce plat du terroir, nous savons que ces noms fictifs ne peuvent en aucun cas remplacer l’art et la manière de khalti Khadîdja, Aïcha, Fatma, Zohra, H’lima, pour ne citer que quelques noms de ces vieilles dames à qui nous devons beaucoup et qui nous manquent. Non, le couscous, ce n’est pas une affaire de machine, c’est surtout une affaire de coeur.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...