RSS

A la lettre par El-Guellil

29 mai 2011

Contributions

Tu peux aussi leur dire que je n’ai eu ma retraite qu’une fois réformé. Pendant toute la durée de mes années de travail, je n’ai pas pris une seule journée de maladie. Dieu sait combien de fois je suis tombé malade. Mais je me suis toujours dit que le travail c’est la santé. Aujourd’hui, ma pension me suffit à peine à payer les charges de mon

appartement, que je loue dans un haouch privé. Des demandes de logement social, j’en ai fait des tas, tous les écrivains publics peuvent en témoigner. Hélas, je n’ai jamais eu de réponse. J’ai tous les accusés de réception. De quoi couvrir les murs de mon taudis. Dans l’entreprise où je travaillais, on a eu un quota de logements, mais comme je n’avais pas le temps d’être au syndicat… alors ils les ont attribués aux défenseurs des travailleurs qui, eux, avaient le temps de se syndiquer pendant les huit heures où moi je trimais. Ce n’est pas de leur faute… ils ont été élus par les responsables pour nous défendre. Alors, tous on étaient défendus de tout.  Tu dis aussi que mon seul fils marié et ses deux enfants vivent sous mon toit qui appartient à ce privé. Il a décidé de nous expulser. Mon gosse aussi a fait des demandes qu’il a écrites de ses propres mains, il n’a pas eu de réponse, alors il a écrit un courrier qui est passé dans un journal national. Là, il a été convoqué par le wali qui lui a promis d’étudier son cas. Mais ce wali, n’est plus wali. Résultat, toujours oualou. C’est pour cela, que nous nous sommes décidés aujourd’hui d’écrire une lettre collective à eux, pour dénoncer cette injustice.
- Alors à quelle adresse j’envoie la lettre ? lui demande l’écrivain public.

- A leur adresse, voyons.

- Mais ils ont beaucoup d’adresses.

- Je sais qu’ils ont beaucoup d’adresse. Mais c’est la justice sociale qu’on leur demande.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...