RSS

Guéant, un «géant» à la langue fourchue par Moncef Wafi

28 mai 2011

Contributions

Claude Guéant, le premier flic de la France, a de nouveau dégainé sa langue pour tirer sur sa cible préférée, les immigrés. Cette fois-ci, il a visé leurs enfants en les qualifiant de nuls à l’école. Rendu célèbre pour ses déclarations à la lisière d’un racisme prononcé et assumé, le locataire de la place Beauveau s’en va t’en guerre contre tout ce qui n’est pas blanc policé, juif, catholique en prenant soin d’accuser ses pourfendeurs de mauvaise foi. C’est que le Guéant est raciste à son insu.

On fait dire au pauvre homme ce qu’il n’a pas dit et on déforme ses propos. Sarkozy, le précurseur des ministres de l’Intérieur incontrôlables, en installant Guéant à la place Beauveau, en remplacement de Brice Hortefeux, coupable d’avoir échoué dans le dossier des expulsions en gros, connaissait parfaitement les facettes de son homme de main puisque ce dernier a eu à gérer et sa campagne présidentielle et ses cabinets au ministère des Finances et de l’Intérieur. En bon statisticien, Guéant a imputé les deux tiers des échecs scolaires aux enfants d’immigrés. Ainsi, après leurs grands-parents, les ratons et les bougnoules, leurs parents, les beurs, les enfants issus de la troisième génération sont stigmatisés à leur tour et montrés du doigt inquisiteur de l’Intérieur.

Il leur est reproché de ne pas potasser sérieusement leurs cours, de contribuer à faire baisser la moyenne nationale, à avoir la peau basanée, à faire la prière, à ne pas chanter correctement la Marseillaise et à choisir le pays d’origine, en lieu et place de la mère patrie, lorsqu’on a de bonnes jambes. Comme toujours, la réaction de la Gauche et des associations, amies des minorités, a été de circonstance alors qu’ailleurs, dans les pays d’origine, aucune voix dénonciatrice ne s’est fait entendre. Cette sortie de « l’homme qui murmurait à l’oreille du FN », formule du patron des députés PS, Jean-Marc Ayrault, intervient en prélude à une présidentielle qui mettra en vedette deux partis qui se partagent et se disputent un programme électoral presque similaire, à quelques variantes près. Si pour le Front National de la fille à son père, les titres génériques de la campagne sont les mêmes depuis que Le Pen a troqué son treillis de tortionnaire contre un costume-cravate, l’UMP, symbolisant une Droite dure, s’inscrit dans le prolongement idéologique des partis de l’extrême droite qui invectivent l’immigration et l’islam, les accusant d’être à l’origine du chômage et de l’insécurité ambiantes. Deux constantes dans les discours électoraux de Sarkozy et Le Pen fille, incitant à la haine sociale et au rejet des différences, et qui font dans la surenchère raciste pour séduire un plus grand nombre de bulletins de vote. Et en Guéant, le demi-Napoléon a trouvé son fidèle écuyer qu’il envoie prêcher la bonne parole dans le cœur des Français de souche et de couche. « Les Français ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux », « les Français veulent que la France reste la France » tout en assurant qu’« ils ne sont pas xénophobes ». Ah! Ça change tout. « Le président a pris la tête de la croisade », à propos de l’insistance de Sarkozy à assassiner Kadhafi ou encore son fameux « les usagers du service public ne doivent pas porter de signes religieux ni manifester une quelconque préférence religieuse » sont autant de perles du répertoire de Claude Guéant au service de la République.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...