RSS

Peine capitale par El-Guellil

23 mai 2011

Contributions

Mon voisin, le vieux retraité, qui n’a rien compris au problème palestinien, ni à celui des printemps arabes, nous disait que c’est à cause du foncier que notre foot a dégringolé. Dans le temps, on s’était tous mis à rire comme des fous.

Qu’est-ce qu’il a à voir le foncier fel kora ? Son explication était fort simple. Dans tous les quartiers, à proximité de chaque houma, il y avait un terrain vague, où nous tous, enfants que nous étions, avions taquiné la babale. Tous les grands qui ont fait le bonheur de notre sport roi, y sont passés. Depuis que nos villes sont devenues des lots à bâtir et des coopératives à distribuer, il ne reste plus que l’asphalte à nos jeunots.

Aujourd’hui, on peut ramener le plus grand entraîneur du monde, c’est juste de l’argent jeté par les fenêtres. Il serait préférable, disait ce même voisin, qui n’a toujours rien compris au problème palestinien, d’arrêter les frais et de prévoir des terrains dans chaque école, collège et lycée pour espérer dynamiser l’éducation physique dans les établissements scolaires et, par la même, espérer cultiver une graine d’artistes pour les futures équipes nationales. Filamiric, les églises de quartier se transforment en terrains de basket, les après-midi, pour accueillir les jeunes et moins jeunes. Le résultat, on le connaît. Qui peut nous expliquer pourquoi l’urbanisme ne va pas ? Qui peut nous dire pourquoi nous sommes devenus les derniers de la culture ? Pourquoi les salles de cinéma ont été transformées en quatre-saisons ou en salles obscures pour des projections «vidéo et bas» ? Qui peut nous dire pourquoi les milliards investis pour faire la fête ne sont pas investis dans l’action culturelle profonde ? Celle qui commence au sein de l’école. Celle qui fera d’Alger, de Tlemcen, de Béchar et de toutes les villes, capitales éternelles de la culture et non de l’acculture.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...