RSS

«Casgoule» par El-Guellil

21 mai 2011

Contributions

Parler au cellulaire en conduisant est dangereux. C’est verbalisé. « Attends bébé, je te rappelle, il y a la police au carrefour. » « Dire la ceinture khouya, je risque mon permis de conduire ». C’est récent « le port de ceinture obligatoire » quand on est en bagnole. Mais ça marche. C’est devenu un réflexe chez le chauffeur, comme pour celui qui s’embarque à ses côtés.


Mais conduire une moto sans porter de casque ne semble déranger personne!!! Une expérience d’autant plus périlleuse si on pratique cette activité sur nos routes.

Beaucoup de mobylettes, des centaines, des milliers peut-être, sont en circulation. Rarement, on les voit porter des casques. Pourquoi ne sont-ils jamais verbalisés? Y a-t-il une tolérance particulière?

Les policiers sont-ils les seuls à ne pas les voir? Une politique énergique dans ce domaine, comme ça été le cas pour le port de la ceinture, permettrait de faire bouger les choses rapidement. Encore faut-il que cette volonté existe… C’est plutôt :« Vous refusez de mettre un casque en moto ? moutou si vous le désirez ! »

Deux adolescents sur une mobylette. L’un derrière l’autre. Ils circulent très doucement, très près du trottoir. Celui qui est derrière n’arrête pas de scruter les piétons. Et… hop, il arrache le sac des mains d’une jeune fille, elle a juste de temps de s’en apercevoir qu’ils sont déjà très loin.

Alors faut-il les obliger à porter des casques qui leur serviraient de cagoules, de cacher leur visage et ne pas être reconnus ? Non puisque même à visage découvert, ils bravent tout. Au contraire. Rendre obligatoire le port du casque permettra un contrôle de ces motards qui circulent sans. Le propriétaire d’une moto devrait posséder deux casques s’il veut embarquer son acolyte pour un quelconque vol à l’arraché. Cela permettrait aussi aux piétons de faire attention dès qu’ils sont approchés par une moto transportant deux individus « casqués… ».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...