RSS

le bon sens

le bon sens
Noir et blanc
Mustapha Mohammedi
Liberté : 09 – 02 – 2011

On dit que le bon sens est la chose la mieux partagée dans la vie. Moi, je veux bien le croire, mais allez le dire aux ferrailleurs de Chtaïbo. Le bon sens, ils s’assoient dessus tous les jours au milieu des graisses et du cambouis.

Chtaïbo. Mais c’est quoi au juste ce patronyme avec lequel on est sûr de passer à la fouille au service des douanes ? Non, ce n est pas un pingouin ou un quelconque zawali lamda, c’est un village à 12 km d’Oran, moitié douar moitié hameau, qui dépend vaguement de la daïra de Tlelat ou bien de la commune de Sidi Chami, il n’en sait rien lui-même. Ce lieu sale et boueux est pourtant la bourgade la plus connue de l’ouest du pays. La plus connue aussi, non pas pour sa célèbre fourrière qui abrite des familles à la place des chiens, mais pour sa casse, son immense aire de pièces d’occasion qui s étend sur plusieurs hectares. Il y a de tout dans cette caverne d’Ali Baba. Il y a des moteurs usagés mais valides, des carburateurs qui peuvent encore servir, des pare-chocs presque intacts, des tuyaux, des pneus, des boulons, des caisses à outils, des malles arrière, des portières, des marche-pieds, des sièges, des phares de toutes les tailles, de toutes les marques et de toutes les années. Je suis persuadé que si vous cherchez des amortisseurs pour hotchkiss année 1930, vous les trouveriez… mais à quel prix ? Et c’est là justement que le bons sens gare à droite pour excès de vitesse… Un citoyen en quête d’un commodo, vous savez, ce bras collé derrière le volant qui permet d’allumer et d’éteindre les clignotants, a donc décidé de se le procurer à Chtaïbo. Qui mieux que cette réserve pourrait les avoir en stock ? Après avoir tourné pendant une heure à travers les bazars, il mettra enfin la main sur l’objet qu’il désirait, un commodo en piteux état mais qui marche. Seulement voilà, le prix était disproportionné à la taille de la pièce. 8 000 DA ! De quoi nourrir une caserne de pompiers pendant trois jours. Or, la même pièce, neuve et dans son étui d’origine, était proposée chez le concessionnaire à… 1 400 DA. Avec six fois plus d’appétit et six fois moins de bon sens, les ferrailleurs de Chtaïbo méritent amplement de figurer, à mon avis, dans le Guinness, le livre des records loufoques.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...