RSS

Tebdila par El-Guellil

15 mars 2011

Contributions

               Ça va changer, et vasy : à défaut de retaper sérieusement l’ immeuble, on le badigeonne, on avale beaucoup d’argent, et… on ravale la façade. Pour clôturer l’opération dans la fête, l’éternel «karkabou» est convié. Cent choeurs et sans reproche, il se met à chanter, ça se met à chanter «couscous el-mir, ki bnine !».



Et tout est clôturé par des «festivalent becoup» Changement. Maître mot dans la bouche des immobiles. Et vas-y on change le discours. Le mépris remplace la démagogie. Le mépris est en haut du discours. Pourvu qu’il ne descende pas. Une épidémie de mépris pourrait tuer le reste du peuple qui a été épargné par le terrorisme. A vous citoyens d’applaudir et d’en rire : montrez vos dents, il leur sera plus facile de vous les casser. «Cassez le mur du silence, ô peuple bogosse», dit le discours. Cela fait «sans temps» que rakoum taklou fel matrag sans rien dire. Des fortunes se sont construites sous vos nez, et vous vous êtes tus, des «miaires» kaïds, le wali qui vient est plus oulai que celui qui passe… Et j’en passe.

«Tout cela on le sait », dit la plèbe tout haut en applaudissant.

Mais ce que vous semblez oublier, chuchote la plèbe el-ghoula aux oreilles de «ahl el-kahf», c’est qu’un certain octobre mille neuf cent quatre-vingt-huit, des gamins nus, des gars aux mains nues sont descendus dans la rue pour casser tous les symboles de la hogra. Mais des gars aux mains armées ont tiré sur ces gamins nus aux mains nues. Il paraît que ceux qui ont donné l’ordre de tirer ne sont plus l’Etat, ta, ta, ta.

Dire que Zabana est né aux portes de la ville que des vils ont tout fait pour transformer en grand cabar et…, cerné par des mosquées où les imams demandent une augmentation de salaires…

Maintenant, si tout cela fait partie des artifices de ce changement qui demeure maître mot dans la bouche des immobiles, soyez tranquilles, on sera toujours d’accord avec l’économie qui nous fera marcher. La légalisation du marché parallèle et toutes les autres initiatives qui retarderont l’effondrement de l’immeuble ravalé et maquillé et c’est tout !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...