RSS

Couli par El-Guellil

8 mars 2011

Contributions

Comment t’as fait ya siel ma, dans tout ce cilima pour changer subitement de nom, sans que tu changes d’aspect ou de couleur ? S’interroge Otchimine, en portant de lourds jerricans sur ses frêles épaules. Les épaules qui ont porté la pierre du Murdjadjo pour construire El-Bahia et son port. «Y’a,

dans nos têtes, quelque chose qui ne tourne pas rond», ronronne le vieux guerrier, qui rêve des cascades et de l’Ourit. Otchimine perd la boule quand il voit un nouveau commerce qui a pris naissance dans nos villes. Jadis, on l’appelait tout simplement «El-Ma» et elle était toute délicieuse et «potable» à boire. Par quel miracle, lui a-t-on attribué un adjectif alors qu’elle se fait de plus en plus rare ? Et comment, surtout, en est-on parvenu à l’appeler «El-Ma H’lou». De par ce qualificatif, l’eau est devenue synonyme de canne à sucre. Et pourtant, aujourd’hui, cette eau, on la boit amère. Quand «El-ma» est sans goût, c’est la facture qui est salée. Dire que le slogan de la société des eaux est : »une eau propre pour une meilleure vie». Manquait plus qu’elle nous serve de l’eau sale.

Chez ceux qui gèrent notre eau et bas salaires, on se base sur un principe : «moins on consomme cette denrée vitale, plus ça chiffre dans les factures». Ce principe constitue un tour de passe-passe qui rend tout objet transparent mais pas l’eau, ni la facture, d’ailleurs. Seor de prix.

Toute cette pénurie d’eau, c’est la faute aux précipitations qui ne viennent plus. Mais quand elles tombent, ces pluies font des catastrophes monstres.

Conclusion, trop d’eau coulina, sans eau coulina quand même !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...