RSS

Emploi de jeunes par El-Guellil

27 février 2011

Contributions

Ici fi bladna, avant de faire des enfants, un couple réfléchit mille et une fois. Il y a d’abord l’exiguïté du logement, quand il existe. Le salaire des parents. L’avenir des enfants zid ou zid. Mais que dire de cette campagne lancée il y a quelques mois ? Faites des bébés, on vous offre un terrain. Rien que ça !

C’est qu’à l’occasion de la journée de la femme, tout le monde innove. En effet, un terrain à bâtir de 800 à 900 m² sera offert à toute personne qui s’engagera à vivre dans le village et y fonder une famille dans les dix ans à venir, c’est-à-dire avoir au moins un enfant.

La maison à bâtir sur le terrain offert devra être terminée dans les 3 ans à venir. En cas de non-respect du contrat, 12.000 euros devront être remboursés à la municipalité. Le maire de la charmante commune de 1.760 habitants espère ainsi voir remonter le nombre de ses ouailles. On aurait peut-être pu aller un peu plus loin, et ajouter de nouvelles clauses:

- Une promesse de jumeaux: une piscine gratuite.

- Un arrivage de triplés: un jardin potager en prime…

Certainement que ce n’est pas chez nous que ça se passe. C’est la politique de l’Autriche. Ne lisez surtout pas autruche, cette politique c’est la nôtre. Ici, la grand-mère, le grand-père, le père, la maman, les six gosses, l’aîné devenu papa, son bébé, la fille ghodbana, sa progéniture, tout ce beau monde s’entasse dans un trois-pièces. Avec tout ça, ils arrivent à recevoir des invités. Et les invités chez nous… attention ! Faut surtout pas leur demander quand est-ce qu’ils doivent partir. Tu dis marhaba. Tu fais la popote, tu leur prépares la literie… tu te débrouilles et… basta ! Sinon tu deviens le plus mauvais. L’avare.

Amala ya les jeunes couples, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Rassemblez vos économies et tentez votre chance ! Un terrain ce n’est pas rien. Et vivre en Autriche ça doit être agréable. Puisqu’on ne sait rien exporter, au moins exportons notre «savoir faire des enfants».

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...