RSS

Culture : Le coup de bill’art du Soir 1, 2, 3, vive l’Algérie ! Par Kader Bakou

21 février 2011

Contributions


Même s’il porte le nom de deux villes italiennes, le groupe algérois Milano-Torino chante «One, two, three, viva l’Algérie ». Zginga (prononcez «zguinga» qui veut dire sans le sou, en langage populaire), un groupe d’Algériens et de Maghrébins de Suisse, fait la même chose.


Jimmy Ouahid lui a légèrement modifié ça en «One, two, free…» dans une belle chanson reggae. Plusieurs autres chanteurs dont cheb Amine, Sonia, Mahfoud et le groupe Acherchar, ont interprété des chansons dans lesquelles ils ont, eux aussi, repris le fameux cri des supporteurs de l’équipe nationale algérienne. «One, two, three, viva l’Algérie» a résonné pour la première fois en 1975. C’était au stade du 5-Juillet en pleine finale Algérie-France des Jeux méditerranéens. Ce match historique s’est terminé par la victoire de notre équipe nationale de football sur le score de 3 à 2. C’était le premier titre international de l’équipe nationale. C’était aussi la première fois que des dizaines de milliers de supporteurs sont allés au stade avec le drapeau algérien. Lors de la cérémonie de remise de la médaille d’or aux joueurs algériens, le public avait aussi pour la fois, chanté en chœur Kassaman, l’hymne national. Depuis cette date et jusqu’à aujourd’hui, le «One, two, three, viva l’Algérie», mêlant anglais italien, espagnol et français, a résonné sur tous les stades d’Algérie (et du monde), dans les rues, les places publiques, etc. Pour revenir à la chanson dite sportive (une invention algérienne), si l’auteur des paroles (et de la musique) du chant «One, two, three, viva l’Algérie» était connu, il serait devenu milliardaire rien qu’avec les droits d’auteur.


Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/02/21/article.php?sid=113180&cid=16
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...