RSS

Soug ennsa Par Y.A. Les belles turques séduisent notre campagne

22 janvier 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Soug ennsa  Par Y.A.  Les belles turques séduisent notre campagne dans Contributions chemin_16 Samedi 22 Janvier 2011

Soug ennsa

Par Y.A.

Les belles turques séduisent notre campagne

L’électrification rurale n’a pas que des avantages, du moins chez nous en Algérie, où l’on a vécu pendant plusieurs décennies sans ce procédé moderne, en ne se contentant que du bois qui, malgré tout, avait aussi ses vertus. Oui, sans l’électricité, le monde rural algérien

pouvait au moins se prémunir contre toutes ces attaques culturelles dont les feuilletons turques qui font perdre la tête à de nombreuses femmes rurales jusque-là sages et sans complication. Les voilà qu’elles commencent, elles aussi, à se comporter comme ces actrices qu’elles voient à la télé et adopter le langage libanais puisque le doublage se fait au Liban. L’on a presque envie de faire un retour dans le passé où le seul moyen de rester en contact avec le monde était le fameux poste radio, le «TSF» comme on l’appelait. Fini ce temps-là ; aujourd’hui, la parabole a aussi envahi la campagne chamboulant ainsi les us et coutumes des familles, plus particulièrement de la femme qui se débarrasse petit à petit de sa pudeur ancestrale qui faisait, en fait, son charme. C’est donc à cause de l’électrification, que la campagne commence à se sédentariser, revers de médaille, et personne ne sait aujourd’hui jusqu’où cette mue peut-elle aller. Une chose est sûre, la femme rurale d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier, et celle de demain risque, peut-être, de nous étonner tous. Si elle arrive à s’identifier à une jeune et belle turque, rien ne l’empêche d’aller au-delà,dans dix ans. Même les hommes sont épris par tous ces feuilletons qui n’en finissent pas. Toutes ces filles qui défilent durant toute la semaine, il y a de quoi rendre fou les plus conservateurs.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...