RSS

Hommage à l’homme de lettres Abou Laïd Doudou

22 janvier 2011

Non classé


Un hommage a été rendu, jeudi dernier à Jijel, à l’homme de lettres et traducteur Abou Laïd Doudou à l’occasion du 7e anniversaire de sa disparition. Lors d’une conférence animée à la maison de la Culture Omar-Oussedik, le Pr Saïd Boutadjine, de l’université d’Alger, a rappelé le parcours et les qualités humaines d’Abou Laïd Doudou, qui fut également traducteur d’écrivains de renommée mondiale.


Sa contribution au rayonnement de la littérature et de la culture algériennes a été également mise en exergue par le conférencier qui fut lui-même, a-t-il affirmé à l’assistance, un élève de Doudou. Cette conférence a notamment permis à des étudiants de la faculté des lettres, présents avec leurs encadreurs, de découvrir une figure algérienne de la littérature. Originaire du douar Tamendjar (El-Ancer), au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Jijel, où il est né le 13 janvier 1934, Doudou a étudié en Tunisie, en Syrie, en Irak et en Allemagne, puis enseigné en Autriche avant de rejoindre l’université d’Alger où il a enseigné la littérature comparée. On lui doit une riche bibliographie comprenant, notamment le Lac des oliviers, sa première nouvelle publiée en 1967, L’Algérie profonde, Dar Eth-Thalath ou encore Le chemin d’argent, ainsi que des textes pour des pièces de théâtre. Il a traduit en arabe Les Mémoires de Pfeiffer et Le Jardin d’amour de Federico Garcia Lorca (1976) et des œuvres du Russe Léon Tolstoï. Cette rencontre littéraire a été organisée à l’initiative de la direction de la maison de la culture dans le cadre de son programme d’activités culturelles et artistiques du mois de janvier en cours. Parallèlement à cette conférence, une exposition d’arts plastiques et d’œuvres d’artistes du terroir a été organisée dans une aile de la maison de la culture.

Source de cet article :

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...