RSS

Culture : Le coup de bill’art du Soir La raison du cœur Par Kader Bakou

20 janvier 2011

Contributions

Les plus belles histoires d’amour finissent-elles toujours mal ? Saïd a fini ses jours, triste et solitaire après la mort de Hiziya en 1878, à l’âge de 23 ans. Antar est mort assassiné juste après avoir pu, enfin, épouser sa bienaimée Abla.
L’histoire de Qays et Layla est aussi celle d’un amour impossible et tragique, entre deux jeunes amants

que les normes sociales et les circonstances familiales empêchent de connaître une union heureuse. En Occident, Tristan et Iseut meurent de chagrin, dans cette légende d’origine celte. Même fin tragique dans Roméo et Juliette de William Shakespeare. En effet, Juliette se donne la mort avec le poignard de Roméo qui, lui, s’était suicidé parce qu’il croyait que sa bien-aimée était partie dans l’au-delà. Dans le roman Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre, Paul assiste de loin au naufrage du navire qui ramène Virginie de France. La fille sera retrouvée morte sur une plage et le jeune homme ne tardera pas à succomber à la douleur du chagrin. Ainsi, les plus célèbres histoires d’amour (réelles ou imaginaire) ont connu une fin tragique ou triste. Est-ce parce qu’on oublie vite une belle et heureuse histoire d’amour se terminant par la fameuse «Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants» ?
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2011/01/20/article.php?sid=111594&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “Culture : Le coup de bill’art du Soir La raison du cœur Par Kader Bakou”

  1. Patricia Dit :

    Heureusement que les histoires d’amour ne finissent pas toujours mal, mais des fois le coeur à ses raisons que la raison ne connait pas.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...