RSS

Sra…ma…sra Par Sayah Un tien vaut mieux que deux, tu l’auras !!!

19 janvier 2011

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Sra…ma…sra  Par Sayah  Un tien vaut mieux que deux, tu l’auras !!! dans Contributions chemin_16 date();Mercredi 19 Janvier 2011

Sra…ma…sra

Par Sayah

Un tien vaut mieux que deux, tu l’auras !!!

On jasera autant qu’on veut et on rira à se fendre la rate ou on pleurera jusqu’à assèchement des glandes lacrymales, la Tunisie fait la une de toutes les presses. Dans le monde entier, on analysera la bravoure d’un peuple sorti en masse pour crier famine et exiger des comptes.

Dans le monde entier, on suivra, pas à pas, ces émeutes qui s’achèveront par une fuite inexpliquée, inexplicable et ô combien criminelle. Pourquoi a-t-il pris la fuite ? A-t-il eu peur de son entourage immédiat ? A-t-on, au moment fort des émeutes, tenté de l’éliminer ou de le mettre hors circuit ? Et lorsqu’il a lâché ses propres conseillers, son ministre de l’Intérieur, et ensuite son gouvernement, puis le parlement, n’a-t-on pas intenté à sa vie ? Bien avant lui, des dictateurs avaient fomenté et réussi des fuites à partir desquelles ils se faisaient une nouvelle honorabilité et une nouvelle vie. Il ne faut pas être un derviche pour réaliser que Ben Ali n’avait aucunement préparé sa fuite ou celle de sa famille. Il ne faut pas non plus être un érudit en sciences po pour comprendre que le refus d’asile politique entonné par Malte et la France est une preuve formelle que la fuite fut aussi précipitée qu’impromptue. Alors, que s’est-il réellement passé ? Lui a-t-on « proposé » ce genre de marché contre des formules d’impunité ou de pardon ? Qui lui a suggéré de prendre ce genre de décisions qui ne lui vaut, réellement, aucune dignité, aucun honneur et aucun respect ? Ben Ali était-il aussi naïf pour croire qu’une fuite pareille allait lui permettre de revenir après ou même de vivre une vie paisible ailleurs ? Les cas de figure pullulent où des présidents exerçant un pouvoir absolu, comme en Amérique Latine, se retrouvent, un soir obscur, sans pouvoir et sans vouloir. Lâchés par leur entourage, leurs amis, leurs directs subordonnés, leur parti et leur clan, les dictateurs, mal élus ou faussement élus par des peuples qui veulent les pendre, haut et court, sur la place publique, se retrouvent isolés dans des pays supposés être un havre de paix mais qui, en réalité, leur soumettent des conditions inhumaines de sécurité.  Tous les Ben Ali du monde le savent. Ils croient seulement que cela n’arrive qu’aux autres !!!

medhayas@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...