RSS

Bonne année 2014 ! par Abdou B.

30 décembre 2010

Contributions

«Les plus à craindre sont souvent les plus petits». La Fontaine

Voilà qu’une année se termine, comme la précédente à quelques nuances et déceptions près. L’Algérie s’est qualifiée pour la phase finale de la coupe du monde de foot, l’aventure s’est terminée «en eau de boudin» avec le départ de l’entraîneur et les débuts d’un professionnalisme bien amateur qui aura

tendance à durer tant que le Trésor public continuera de financer de mille et une manières des entités incapables de se transformer en des entreprises gérées avec rigueur sous les yeux intransigeants du commissaire aux comptes, de l’I.G.F et la Cour des comptes et éventuellement de la justice. Mais comme le foot relève plus du domaine politique, sa gestion «politique» sera exactement comme la gouvernance nationale, sûre de téter la rente des hydrocarbures. Mais n’empêche, bonne année!

Au loin, les fêtes de Noël et celles du 31 décembre 2010, ont, encore une année de plus et de trop, caractérisé la solitude extrême des Palestiniens. Parmi ces derniers, ceux qui sont chrétiens ont fêté la naissance de Jésus sous l’occupation, avec les privations et les deuils imposés par l’Etat juif, plus arrogant que jamais, et surtout plus sûr et convaincu qu’il est au dessus de «la communauté internationale». Après avoir neutralisé les régimes arabes, surtout les plus riches, les plus intégristes et les plus archaïques, Israël avec l’aide de l’Europe et des Etats-Unis fait la loi sur toute la région, et avec mépris interdit à l’ONU et à quiconque d’évoquer son arsenal nucléaire et les traités anti-prolifération qui, théoriquement concernent tous les pays, sauf Israël. Les régimes arabes, les plus réactionnaires, ceux qui font tourner les industries d’armements d’Est ou Ouest, du Sud au Nord de la planète sont révulsés de voir un patriarche qui a…Fouad comme prénom dire la messe de Noël. Tout comme ils trouvent inacceptable, hérétique que des Arabes en Palestine ou ailleurs soient chrétiens ou sans religion. La Palestine et ses souffrances sont devenues une corvée pour de nombreux dirigeants arabes qui espèrent secrètement que Tel Aviv arrive à leur trouver une solution finale. Mais bonne année 2014 quand même !

L’année 2010 a été celle de la mère supérieure Sonatrach et de ses bonnes petites sœurs. La liste des contrats de gré à gré, d’un mobilier, d’une piscine comme dans les films américains, des histoires de familles régnantes qui batifolent dans du pétrole ont rempli les pages des journaux privés et les cahiers des ambassadeurs étrangers. Et lorsque les scandales ont donné le tournis à la planète, lorsque le roi et certains vizirs sont tombés, la fédération des pétroliers jusque-là absente du sud algérien, a retrouvé ses esprits et part en guerre une fois des défaites annoncées. Et c’est connu, en fin d’année la direction du vent, les augures, le départ de M. Khelil peuvent bien libérer des «énergies patriotiques». Mais il ne fait aucun doute que les seuils symboliques, emblématiques et judiciaires des responsabilités et des sanctions seront forcément et férocement fixés à des limites qui ne dépasseront pas des lampistes et autres intérimaires. Le blé dur est de nouveau importé et les seuls hydrocarbures sont toujours massivement exportés. On nous annonce fin 2010 que le patrimoine filmique de la cinémathèque algérienne est bien conservé en partie à la bibliothèque nationale. La bonne nouvelle est que la BN du pays est la seule au monde à avoir des bunkers dotés des dernières technologies de la température adéquate, des contenants pour films, gérées bien entendu par ordinateur en fonction des saisons, protégés d’éventuels incendies ou inondations. De son côté, la cinémathèque possède tous les équipements de pointe pour conserver tous les livres sur le cinéma qui n’ont pas trouvé de place à la B.N. C’est comme dans les comédies où il y a des échanges de rôles! Mais si l’Algérie peut restaurer et conserver des œuvres cinématographiques, on ne sait toujours pas où ont été formés les conservateurs, les as de la restauration, et où ont été achetés les équipements. Espérons toujours que les négatifs des films algériens resteront encore là où ils sont en Europe. Bonne et heureuse année 2014, quand même.

Fin 2010 a été marquée aussi par des avancées extrêmement pertinentes aux plans idéologique, politique, démocratique et dans le management moderne des formations politiques. Riche d’une histoire très riche en rebondissements, d’une grande expérience et d’un potentiel de jeunes d’une grande compétence, le FLN a ajouté des pages glorieuses à son histoire. Les débats d’idées, les propositions chiffrées livrées à l’opinion, les options affichées pour des industries culturelles, le renouveau de l’urbanisme des grandes villes et la dynamique future pour l’agriculture ont été parmi les thèses et études fournies par le FLN. Les échanges entre générations, entre conservateurs et rénovateurs qui ont des idées inédites sur l’U.A., la mondialisation, la relation avec la France et l’Europe, les énergies nouvelles et les universités d’excellence ont apporté du sang neuf et une nouvelle jeunesse à un parti qu’on disait bon pour le «musée du mouvement national». De quoi donner, pour 2014, des idées et des ambitions aux autres partis. En cette fin d’année, la pause est nécessaire pour faire la fête et recharger les batteries du moral. Pour célébrer la future année 2014, selon les pays, les coutumes, les cultes religieux, les régimes politiques, le développement des libertés , les libertés culturelles, il suffit d’une télécommande pour voyager et voir comment le monde fête le nouvel an 2014. Pourquoi 2014? Parce que c’est l’année qui vient juste après 2010 et qu’il y aura des élections présidentielles qui mobilisent déjà, et c’est bien ainsi, les anciens et les nouveaux. Donc, bonne et heureuse année 2014 qui commence ce samedi.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...