RSS

Jours par El-Guellil

27 décembre 2010

Contributions

Le changement promis par les immobiles est bel et bien là. Ils l’ont promis et ils ont tenu parole. «Le changement est à nos portes». Ce n’était pas un mensonge. On est en 2010, dans quatre jours, on sera 2011. Cela s’appelle un changement qui ne change rien. C’est comme le pétrole. Quand le baril il est cher, je suis cet Algérien avec un grand rien à la fin; quand le prix chute, je demeure cet Algérien avec trois fois

rien, à la fin de chaque mois. Si quand même j’ai pris, contrairement au personnel politique, de l’âge. Je pense déjà à la retraite. Je commence, pour l’induction à ce nouveau statut, à fréquenter des retraités. On apprend à tout âge. Et pour survivre avec la pension promise, il faut un sacré bagage. Savoir jongler avec la popote. Choisir le moment pour aller au marché. Le jour où il faut acheter tels produits au lieu d’autres. Le jour où il est préférable de rester chez soi. Soit parce qu’il fait froid et les prix ont chauffé. Soit qu’il gèle et les marchés sont vides. Là, on est content d’avoir épousé celle qui savait faire du berkoukess, qui te dispense de sortie. Hé oui ! La jeunesse ça ne doume pas ! Les jambes berkou… les enfants kebrou et les besoins aussi. En plus, mergou, tu ne peux plus leur refiler n’importe quel vêtement ou paire de godasses. Ils sont exigeants, connaissent les marques, ce qui fait et ce qui ne fait pas tendance. C’est un peu pour cela que le père de famille déteste le père Noël des kouffar. En cette période, les télés sont bourrées de pub. Celle qui pousse à la consommation. Celle qui fait que le produit devient jetable avant sa date de péremption car un autre fait la une des pages pub sur les écrans.

L’année prochaine en 2011, puisse Dieu nous l’allonger… la vie, la date aussi va changer, mais rien ne va changer. Vous pourrez relire ce billet…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...