RSS

Pole&mic Par B. Nadir La violence des «mots»

25 décembre 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Samedi 25 Décembre 2010

Le président de la section de football du Mouloudia d’Oran  a laissé entendre que l’opposition du club serait derrière les événements à Tlemcen et que le photographe du MCO aurait pris des photos confirmant ses dires. Il a laissé entendre qu’une plainte sera déposée pour poursuivre les fauteurs de troubles. Que dire ?

Soit le responsable du club oranais délire et croit que tout serait permis comme s’il s’agirait d’une simple affaire de « comité » ou dans une association de quartier.  Ou le responsable du club dit vrai et compterait aller jusqu’au bout de sa logique de s’attaquer à ses adversaires. Sous d’autres cieux, le juge et la police prendront compte des dires du responsable, car il s‘agit de trouble à l’ordre public et atteinte à la sécurité, en plus de violence. Normalement, il devrait être convoqué pour prouver ses dires. A défaut, il sera poursuivi pour « mensonges ». Au demeurant, en sport, nos responsables sportifs nous ont habitués à dire tout ce qu’il leur passe par la tête et à accuser  les gens de tous les maux.  Ils  croient que tout leur est permis et c’est ainsi qu’ils sèment indirectement de la haine. Indirectement, ils pousseraient les supporters à la « vengeance » et à la violence. Or, la mission de nos clubs est éducative avec comme message la «sportivité». C’est ce laxisme qui a conduit notre sport à l’impasse et a fait réveiller les vieux démons de la violence. La FAF tente de «normaliser» la pratique sportive et surtout éviter d’accuser les arbitres des défaites. Par ailleurs, la justice devra sévir et obliger les responsables des clubs à être plus « sportifs » et éviter des déclarations haineuses. La violence dans les  stades a pris des proportions inquiétantes et chacun de nous est concerné par la lutte contre ce phénomène.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...