RSS

L’arrêt par El-Guellil

21 décembre 2010

Contributions

Quand la santé te convoque pour te clouer au lit, tu commences à te dire : le moment est venu d’apprendre à larguer, jeter, jeter, tout vider, tout abandonner… Ne rien garder, débarrasser, démissionner. S’arrêter et choisir entre l’arrêt du bus et l’arrêt cardiaque. S’attacher ne fait qu’accumuler les douleurs. S’attacher ne fait qu’accumuler les souvenirs qui, un jour, à l’ouverture d’un carton, vous éclaboussent de souffrance, rouvrent les déchirures. S’attacher aux lieux vous empêche de progresser, vous enracine dans le passé, vous ferme les portes. Le peu de portes qui restent à ouvrir.

Laisser tout au bord du chemin pour avancer sans remords, pour avancer libéré, déchargé de tout poids et de tout sentiment.

Quitter, tout quitter, ne pas se retourner de crainte d’être… d’être quoi ? Non, de crainte justement de ne plus être, mais de ne servir qu’à… servir.

Oublier ce moi-même qui n’était plus moi, mais un autre, retrouver ce moi-même qui était enfoui sous les objets, les lieux, les personnes qui se sont greffées pour me parasiter, me paralyser, m’étouffer. M’étouffer, sans doute est-ce là la raison pour laquelle je ressens tant ce besoin d’air, comme au sortir de la tête sous l’eau, le besoin d’air, de respirer, de crier, de hurler pour faire pénétrer plus d’air encore. Y’a en a marre ! Baraketttt !

Voilà, j’étais parvenu jusqu’à l’étouffement et d’un dernier sursaut, je tente de reprendre mon souffle. Je vais reprendre mon souffle, respirer…

Enfoui sous un amas d’obligations, de choses et d’objets, de personnages greffés sur moi, l’air ne me parvenait plus, la liberté était déguisée en société, socialement admissible, en sécurité raisonnable. Tout jeter pour respirer… et vivre, survivre, revivre…

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...