RSS

Culture : RENCONTRE LITTÉRAIRE Nimrod au Diwan Abdeltif

7 décembre 2010

LITTERATURE

L’écrivain et poète tchadien Nimrod ouvre, aujourd’hui, la deuxième partie des rencontres littéraires du Diwan Abdeltif, initiées l’années dernière par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC).


Nimrod est lauréat du prix Ahmadou-Kourouma 2008 pour son roman Le bal des princes paru chez la maison d’édition française Actes Sud. «Nous consacrons tout un cycle à la maison d’édition Actes Sud, qui a un rapport particulier au monde arabe, avec quatorze auteurs invités à raison de deux auteurs par mois», a fait savoir Youcef Benmhidi, responsable du département livre et documentation à l’AARC. Parmi les auteurs attendus au Diwan Abdeltif, figurent les noms du Sud-Africain Breyten Breytenbach, José Carlos Somoza (Cuba), Andrey Guelassimov (Russie) et Farouk Mardam Bey (Syrie). Ces rencontres sont le fruit d’un partenariat, d’une durée d’une année, entre l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel et les éditions Actes Sud. Créée en 1978 par Hubert Nyssen, cette maison d’édition française se distingue par son ouverture et son soutien aux auteurs et aux littératures étrangers, notamment ceux des pays du sud de la planète. «Actes Sud occupe une place spéciale dans le paysage éditorial francophone. En plus de proposer de grands auteurs internationaux dans une langue accessible aux lecteurs algériens, le catalogue d’Actes Sud se distingue par son ouverture aux cultures des pays du sud», explique M. Benmhidi. Marie Desmeures, responsable éditorial chez Actes Sud, de son côté, a annoncé un partenariat de coédition avec les éditions Barzakh. Né en 1959 à Koyom au Tchad, Nimrod Bena Djanggrang est docteur en philosophie, rédacteur en chef de la revue Aleph Bethen France. Il est l’auteur de plusieurs livres comme le recueil de poésie Passage à l’infini ou l’essai Tombeau de Léopold Sedar Senghor. Le Diwan Abdeltif a déjà accueilli des auteurs comme la Danoise Pia Petersen, l’Irakienne Inaâm Kachachi ou l’Algérienne Nadya Bouzar- Kasbadji, spécialiste en histoire de l’art, résidant à Paris. Tout dernièrement, la villa Abdeltif à Alger a abrité une résidence artistique de photographes algériens et de plusieurs pays membres de l’Union européenne.
K. B.

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/11/27/article.php?sid=109190&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...