RSS

Culture : Le coup de bill’art du Soir Un âne dans la peau d’un lion Par Kader Bakou

7 décembre 2010

Contributions

Depuis Alphonse Daudet, l’âne semble avoir la guigne chez nous. Déjà, le fier Tartarin de Tarascon, venu chasser le lion en Algérie à la fin du XIXe siècle, a fait feu de tout bois sur un inoffensif bourricot qu’il avait confondu, dans le noir, avec le roi des animaux.


Pas plus tard que mardi, le canard que vous êtes en train de lire a rapporté une information pour le moins renversante : à Naâma, des hommes bien- pensants ont lancé «une campagne d’abattage des ânes». Cette tête de mule serait responsable d’accidents de la circulation. Donc, on va abattre tous les ânes surpris à proximité d’une route et le problème n’existe plus (cessez plutôt vos âneries vous, qui tournez en bourrique cette pauvre bête !) Depuis longtemps, l’âne se taille la part du lion dans le répertoire des quolibets. «Vas y cours, ya h’mar !» lance Gad Elmalleh en direction d’un athlète qui «court en marchant». Ane, «h’mar» ou «aghioul» sont les noms du même animal, dans des langues différentes et veulent tous dire la même chose (le contraire d’intelligent). Qui prendra le parti de l’âne ? Le 15 janvier 1870, Thomas Nast publie une bande dessinée politique dans le Harper’s Weekleysous le titre de A live jackass kicking a dead lion (un âne bien vivant frappe un lion mort). Cette BD inspira le Parti démocrate des Etats- Unis à choisir l’âne comme symbole. Dans le monde, il n’y a que les Américains qui ont pris le parti de l’âne…
K. B.
bakoukader@yahoo.fr

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/11/27/article.php?sid=109189&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...