RSS

Les visites nocturnes d’un wali par El Yazid Dib

5 décembre 2010

Contributions

                    L’on ne cesse de dire qu’il existe des walis batisseurs, des walis logeurs et des walis dépensiers. Il existe cependant une autre espèce de walis qui tend à disparaître lentement. Celle du cran et de l’opiniâtreté. A ce niveau de la hiérarchie, l’on a mal à se faire sentir uniquement dans la peau d’un haut fonctionnaire, veillant infiniment à l’extrémité des lois et règlements. L’espèce en question et qui se trouve en voie d’extinction tient non pas à réaliser des actions courantes de salubrité publique, mais aspire à réaliser d’abord l’assise d’un Etat fort, respectable et solennel.

J’ai vu un wali agir de la sorte. Il est dans toutes les bouches de la cité qu’il gouverne. Son aura n’est visible qu’au travers des infrastructures toutes nouvelles qui ne se lassent pas d’agresser l’œil de tout visiteur. Ce qui se considère ailleurs comme secret de sérail est dans cette cité un agenda verbal quotidien de tout habitant. Le monde local de sa population, à chaque évocation, essaye de tracer une trajectoire comparative ayant un lien avec ceux qui l’ont précédé à ce poste. Eux aussi, disent les citadins, ont eu quand bien même à actionner des programmes et programmer des actions. Eux aussi ont eu à réaliser des infrastructures, immeubles, sièges, écoles, routes et autres besognes urbaines, foncières ou d’ordre public. La différence demeure toutefois, cette houle qui anime les uns ou cette paresse qui somnole les autres. La distinction qui fait la grosse différence entre l’un et l’autre, c’est une simplicité qui s’articule autour de la structure, j’ose le dire, mentale du titulaire du poste. Il s’agit de positionnement, d’attitude et de gabarit. Ou l’on se terre devant une impasse gestionnelle ou l’on mène une guerre et un combat avec tout ce qui reste exigible en termes de dignité, de puissance et de capacité. La hargne et la combativité ne peuvent ainsi être qu’une persévérance avant qu’elle ne soit une assurance en soi. Faire la forte tête peut se contenir dans le fait d’être d’abord une tête forte et rassurée.

Agir dans le sens de sa propre conviction des choses à mener, suivre ou finir parfois loin d’une certaine orthodoxie périmée est en soi une chose rare ou qui se raréfie petit à petit. Battre en brèche une hiérarchie qui expérimentalement paraît illégitime, c’est aussi un acte de rébellion à ne relever que par ceux qui ont eu à s’abreuver du lait de novembre ou des monts d’Arris. Que dire d’un wali qui, en fin de journée, au crépuscule du jour et à l’entrée au domicile des autres fonctionnaires, lui, navigue d’un chantier à l’autre.

De l’aérogare au théâtre de Verdure passant par le centre des expositions, il passe en revue pédestre et apprécie de visu l’avancement de travaux. Il suscite de l’engouement à l’affermissement des instruments de réalisation mis en œuvre en vue d’achever activement le projet. Il tend à faire admirer à autrui la noblesse du bois des vantaux ou la richesse du marbre incrusté dans les fresques parant les halls et les corridors de l’université ou de la salle de représentants populaire de wilaya.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...