RSS

ICI MIEUX QUE LA-BAS Comme une drogue douce, légaliser la corruption ! Par Arezki Metref

7 novembre 2010

Contributions

arezkimetref@free.fr
Dimanche 31 octobre : Bagdad fort de café
Cocorico !… Un avion rétablissant la ligne directe Paris- Bagdad s’est posé sur l’aéroport de la capitale irakienne. De nombreux chefs d’entreprise français se sont rendus à la foire internationale où, on s’en doute, il y a beaucoup de blé à ramasser. L’industrie des attentats n’empêche visiblement pas le commerce de gros et même de détail. La compagnie française qui a osé ce saut dans le vide, c’est…


Aigle Azur ! Bravo, les potes, ça c’est de la bravoure ! Quand les étrangers se mettent à manger le pain des Français, c’est qu’il y a du risque dans l’air… Mais Aigle Azur est, à l’instar de ce que suggère son nom, symbole du seigneur des airs… Quand il faut y aller, faut y aller. C’est tout !
Lundi 1er novembre : Bagdad toujours
Une bombe dans une église… Des dizaines de morts. Tous chrétiens et tous irakiens ! La boîte de Pandore est ouverte ! Un chrétien irakien ou plutôt un Irakien de confession chrétienne : «Ce sont les Etats-Unis qui ont attiré ce malheur sur nous. Ils sont venus, ils nous ont massacrés, ils ont décharné ce pays et maintenant, on se venge sur nous, chrétiens. Merci, Bush, mille fois merci.» Y a quand même des comparutions devant le TPI qui se perdent. Ça donne subséquemment raison à celui qui disait naguère que la raison du plus fort est toujours la meilleure ! Bush devrait finir sa retraite sur une terrasse de Guantanamo d’où on a, paraît-il, une vue splendide sur l’océan.
Mardi 2 novembre : Jeux de mots innocents !
Le jeu lancé la semaine dernière ici même a remporté un franc succès. On devrait en faire davantage, me suggère un lecteur… Pourquoi pas ? Mais ça impliquerait que chaque semaine, du petit espace qui m’est difficilement alloué ici, je cède une part… Remarque, ça peut être intéressant. D’un : ça me ferait moins de boulot, de deux : ça révélerait peut-être des plumes et de trois : ça ravirait ceux, nombreux, qui détestent lire cette chronique et qui parfois le disent. L’autocritique, tu vois, c’est comme l’Auto-journal, ça te permet d’avoir l’Argus ! Florilège donc des phrases avec le mot bien élevé de nyctalope Chewki B. (s’il veut que je révèle son identité complète, qu’il me le fasse savoir) sans précision de lieu nous dit : «La vieille dame était nyctalope comme une chouette». Jean-Pierre Magalon de Côte-d’Azur (France) : «Je ne suis pas un nyctalope comme le chat mais je suis en mesure de distinguer un homme libre… et le maire de Montpellier malgré tous ses défauts était un homme libre»… Docteur Chahlaf Ali (pédiatre) sans indication de lieu : «Peut-on avoir ce jour un ange qui a la faculté de voir la nuit même s’il est atteint d’une cécité nocturne ?» Docteur Ti.Om. (ce n’est pas un patronyme chinois mais les initiales d’un nom bien de chez nous) a envoyé un message puis un autre pour corriger le premier. Je publie les deux par ordre d’arrivée.
1. «Ma grand-mère m’a dit : Ces nyctalopes de la pensée oublient leur noctambulisme dans les dédales de l’histoire confisquée les prive hélas de la beauté de tout le nycthémère. »
2. Correction : ces nyctalopes des sombres pensées !
Mercredi 3 novembre : Corruption 1 !
Reçu une idée géniale d’un avocat, O.N d’Ath Yenni. S’il lit ça et qu’il veut que son nom soit cité, qu’il me le fasse savoir lui aussi. Ça sera rétabli dès la semaine prochaine. Sinon, les lecteurs auront quand même pris connaissance de cette proposition qui me paraît d’un grand intérêt. On légalise bien les drogues douces, non ! Voilà ce qu’il m’écrit in extenso : «Ces derniers temps, les principaux titres en français de la presse écrite, dont Le Soir d’Algérie, ont disserté sur le phénomène de la corruption. A mon humble avis et après discussion avec beaucoup de personnes bien informées sur ce sujet, il semblerait que cette pratique s’est généralisée. Ce constat fait, je propose simplement de la légaliser. Ainsi, le simple citoyen saura à quelles conditions il devra faire face à toutes les démarches qu’il faut entreprendre pour protéger ses droits. L’Etat vient bien de légaliser les gardiens de parkings qui ne seront désormais plus sauvages, mais domestiqués. Alors tant qu’à faire autant légaliser cette pratique. Ainsi, le citoyen saura à qui il a affaire et ce dont il doit s’acquitter pour recouvrer un droit. Pour cela, l’Etat doit faire un recensement des corrompus par secteur : collectivités locales, diverses administrations, justice (dont on prétend confier le rôle de sanctionner et les corrompus et les corrupteurs… alors même que dans cette institution, la corruption bat son plein et se manifeste au travers de certaines décisions de justice pour le moins scabreuses et qui ne sont pas dues à l’incompétence et à la négligence)… Et, cerise sur le gâteau (c’est bien le cas de le dire), pourquoi ne pas instituer non pas des commissions d’enquête, mais plutôt une journée nationale des corrompus et des corrupteurs, qui défileront dans les principales villes du pays, main dans la main pour souligner leur solidarité pleine et entière.»
Jeudi 4 novembre : Mitterrand coupeur de têtes !
Vu enfin le docu de Benjamin Stora sur Mitterrand. En deux mots, le président qui a aboli la peine de mort en 1981 était aussi, celui qui, en tant que ministre de la Justice, a refusé tous les recours en grâce des condamnés à mort algériens pendant la guerre de libération, que ce soit à Zabana ou à Yveton, ainsi qu’à tous les autres.A son propos, on a parlé d’humanisme limité. Un peu, Tonton !
Vendredi 5 novembre : Corruption 2 !
Cette citation de Gustave Le Bon à méditer ensemble : «Un dictateur n’est qu’une fiction. Son pouvoir se dissémine en réalité entre de nombreux sous-dictateurs anonymes et irresponsables dont la tyrannie et la corruption deviennent bientôt insupportables.»
A. M.

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/11/07/article.php?sid=108372&cid=8

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...