RSS

EN LIBRAIRIE AL QAÏDA AU MAGHREB ISLAMIQUE, CONTREBANDE AU NOM DE L’ISLAM, DE MOHAMED MOKEDDEM La «Sahel connexion»

7 novembre 2010

1.LECTURE

EN LIBRAIRIE
AL QAÏDA AU MAGHREB ISLAMIQUE, CONTREBANDE AU NOM DE L’ISLAM, DE MOHAMED MOKEDDEM
La «Sahel connexion»

Huit ans après la publication de son premier ouvrage de référence Les Afghans algériens, de la djamaâ à Al Qaïda (2002), Mohamed Mokeddem récidive avec ce nouveau livre Al Qaïda au Maghreb islamique, contrebande au nom de l’Islam et dans lequel il aborde, dans le détail, les agissements de la nébuleuse terroriste dans la région du Sahel.


Suite à «une enquête journalistique très poussée» (sic), l’auteur invite le lecteur à suivre d’abord pas à pas le parcours de Abdelhamid Abou Zeïd, le chef de katibat Tarek-Ibn-Ziad et principal instigateur des enlèvements de touristes étrangers dans la région du Sahel. C’est ainsi qu’on apprend comment Mohamed Ghadir (de son vrai nom), petit berger né sous une tente dans le désert du Debdeb (région frontalière avec la Libye), est passé de la contrebande du thé et de matériel électronique au commerce des êtres humains. Un commerce florissant, car fort lucratif au demeurant que cette chasse aux touristes étrangers libérés contre le payement d’une rançon. Mohamed Mokeddem retrace l’itinéraire du chef des kidnappeurs, sa psychologie, ses motivations, les événements qui ont marqué le cours de sa vie, des plus lointains jusqu’aux plus récents. Un destin singulier qui explique comment aujourd’hui «Abou Zeïd tient sous sa coupe tout le Sahel africain» (p. 24). Au fil du récit, on comprend surtout comment la jonction entre terrorisme et contrebande s’est faite tout «naturellement» dans le grand Sahara. L’auteur dévoile les mécanismes, les tenants et les aboutissants des différents réseaux activant dans la région, que ce soit dans le trafic de marchandises prohibées, des armes ou de la drogue. Une véritable «Sahel connexion», dont le principal mérite de Mohamed Mokeddem est de mettre en lumière les enjeux et les différents acteurs. Souvent, les intérêts des uns (les groupes armés) et des autres (les réseaux de contrebandiers et de mercenaires, plus les intermédiaires) sont tellement imbriqués qu’il est difficile de dénouer l’écheveau, mais l’auteur nous fait retrouver le fil des événements grâce aux rappels et notes détaillées qui étoffent son enquête. Mohamed Mokeddem explique, par ailleurs, comment et pourquoi le Sahara est devenu un enjeu géostratégique pour tout le monde, à commencer par les organisations armées, depuis plusieurs années et à leur tête Al Qaïda. Le parcours de Abdelhamid Abou Zeïd, les témoignages des otages libérés (contre le payement d’une rançon) ne sont donc, comme premiers chapitres de ce livre, que prélude à cette fameuse «route du Sahel» vers laquelle le différents acteurs se sont précipités. Le nouvel eldorado dans lequel activent les éléments d’Al Qaïda du Maghreb islamique (AQMI) regorge en effet de richesses minières, de pétrole et commence à être transformé en un espace industriel important, sans compter que le riche Nigeria n’est pas loin… Mohamed Mokeddem s’est donc attaqué à une véritable toile d’araignée dont il s’évertue à dénouer les fils tout au long de son récit. Bien sûr, les réseaux de contrebande et leur évolution vers le grand banditisme tiennent une place de choix dans son ouvrage, mais les organisations armées (en particulier le GSPC et son allégeance à Al Qaïda) sont également minutieusement étudiées avec photos, témoignages et archives à l’appui. Résultat : un travail d’investigation de bonne facture, riche de moult détails et d’informations précises, parfois de première main. Un livre écrit dans un style concis et sans artifices, avec du rythme. En excellent journaliste, l’auteur est allé à l’essentiel, faisant le choix de la simplicité, de la clarté et de l’efficacité. Un ouvrage de bonne facture qui prouve que Mohamed Mokeddem est quelqu’un de bien informé et qui maîtrise parfaitement son sujet.
Hocine T.
Mohamed Mokeddem : Al Qaïda au Maghreb islamique, contrebande au nom de l’Islam, Casbah éditions, 2010, 220 pages

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/11/07/article.php?sid=108388&cid=16

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...