RSS

Sommeil par El-Guellil

6 novembre 2010

Contributions


Je vais enfin pouvoir dormir. C’est qu’il fait chaud cette nuit, et les chiens errants qui envahissent les artères de la cité semblent, plus que nous autres «bipètes», indisposés. Les klebs, de races différentes, cette coalition semble vouloir mettre son veto sur le sommeil.

Je ferme la fenêtre, rien à faire ! Cette foutue chaleur me tient éveillé. Je laisse passer les aboiements qui commencent à se fondre dans le silence de la nuit. Ouf… je vais pouvoir ouvrir la fenêtre… respirer l’humidité à pleins poumons. C’est mieux que rien. Peut-être pourrai-je trouver le sommeil. Je me retourne.

Retourne mon oreiller… Areu… reu-reu… Non ! Pas maintenant! C’est le voisin qui tente de démarrer sa voiture. Apparemment, il a un problème d’allumage, areu-reu-reu… rien, le moteur refuse de répondre. Il insiste avant de commencer à jurer. Silence. Il remet ça. Areu-reu-reu. Les klebs reviennent. Il tente de les faire fuir. Eux, how, how, how. Lui, areu-reu-reu… C’est à devenir zinzin. Le muezzin annonce la prière. Celui de notre quartier est tout le temps en avance sur les autres. C’était un ancien chanteur de raï qui a changé d’impresario. Il a opté pour la voie de l’au-delà. Il s’est laissé pousser la barbe. Ceux qui le connaissent pensent qu’il a bien fait. Il buvait trop. Paraît même qu’à midi, en plein vendredi d’un certain ramadhan, on l’a retrouvé complètement ivre, somnolant au seuil de la mairie. Le planton de cette institution, outré, récitant tous les versets, en amont et en aval du livre saint, a tenté de le réveiller. « Fous-moi la paix. Je fais ce que je veux. Je suis fils de… ». C’est le fourgon de police qui a dénoué en catimini la situation. Car déplacer un cheb fils de .., né en 1965 de surcroît, n’est pas une mince affaire. Il faut énormément de volonté politique.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...