RSS

ICI MIEUX QUE LA-BAS Nouvelles, Frêches Par Arezki Metref

31 octobre 2010

1.Extraits

arezkimetref@free.fr
Dimanche 24 octobre : le papa d’Antigone
Question pour un champion : qui est le père d’Antigone, Œdipe ou Georges Frêche ? Réponse : les deux. Mais ce n’est pas la même Antigone. Œdipe est le père du personnage tragique, tandis que Georges Frêche,

lui, a donné naissance au quartier de Montpellier éponyme, imaginé par Ricardo Bofil, dans le style de la Grèce antique. Eh bien, Georges Frêche vient de décéder, dans son bureau, terrassé par une crise cardiaque au-dessus de son parapheur ! Il rentrait d’un voyage en Chine. Comme Molière, foudroyé sur scène, au charbon ?
Oui, comme un combattant sur le front, dira un de ses adjoints ! Georges Frêche, on le connaît plus que bien à Montpellier, et même dans toute la France. Il était partout dans cette ville qu’il avait transformée à son image, démesurée, hypertrophiée de projets pharaoniques. Pendant des lustres, il en a été le maire, régulièrement réélu grâce aux voix, dit-on, des «anciens d’Algérie», fort nombreux dans le coin. Le proconsul de l’Hérault, docteur en droit romain s’il vous plaît, ceci juste pour rappeler au passage qu’il n’est pas exactement le bateleur ignare que ses ennemis s’obstinent à décrire, se fait élire président du Conseil régional. Toujours travaillé par le sens de l’histoire, il veut rebaptiser sa région de son nom ancien, la Septimanie. Ça ne marche pas ! Jamais en panne d’idées iconoclastes, le turlupin a voulu ériger des statues à la gloire des grands hommes. Beaucoup, déjà, ont tiqué au fait que Lénine figure dans cette galerie de pierres. Quant à Staline !… Socialiste atypique, Georges Frêche a passé ses dernières années à parsemer des pierres dans le jardin de son parti qui n’a pas hésité à le virer dare-dare. Lors de la dernière élection régionale, le PS l’opposa à l’une de ses créatures à lui, Frêche, Hélène Mandroux. Bien qu’elle soit équipée du soutien plein et entier de la direction du PS, c’est Frêche qui gagne. La population de Montpellier n’est pas insensible au fait qu’il ait sorti la ville de sa position de lanterne rouge ou presque pour la propulser au huitième rang dans le classement des villes les plus développées de France. Georges Frêche, c’était d’abord ce qu’on appelle une grande gueule. Un type théâtral qui saura vite trouver l’expression qui fera le buzz. Peu lui chaut qu’on en fasse des gorges chaudes. Plus il tape dans le mille, plus il s’amuse ! Petit florilège frêchien : Sarkozy : un «mamamouchi au talon compensé», février 2005. Bagnoles cramées : «Je ne sais pas si ce ne sont pas les flics qui, comme en mai 1968, mettent le feu aux bagnoles», novembre 2005. Sur ce point, il a fait des émules. Jean-Luc Mélenchon (chef du Parti de gauche) se demande, lui aussi, quel est le rôle des policiers infiltrés dans les manifestations pour les retraites, dans les violences qu’on déplore. Bernard Thibault, premier responsable de la plus puissante centrale syndicale en France, la CGT, n’était pas loin de ces termes. Mais pour revenir à Frêche, sa déclaration la plus célèbre concerne les harkis, qu’il traita de façon cinglante de «sous-hommes ». Si l’opinion s’est émue de cette foucade, c’est qu’elle n’a pas entendu la phrase de Georges Frêche, extirpée de son contexte, dans son intégralité. Il s’adressait, en fait, aux harkis de l’UMP : «Vous êtes allés avec les gaullistes. Ils ont massacré les vôtres en Algérie et encore vous allez leur lécher les bottes. Vous êtes des sous-hommes, vous n’avez aucun honneur.» C’est pas piqué des hannetons, comme dirait la chenille, mais ça ne vise pas tous les harkis ! Décrié notamment par Paris, Frêche reste populaire à Montpellier. Sa mort a produit un choc. Ce n’est pas sans rappeler ces dictateurs qui, de leur vivant, occupent un espace de la vie sociale si sonore qu’on sent un grand vide quand ils se taisent.
Lundi 25 octobre : ce nyctalope turlupin !
Que veut dire turlupin ? Hier, j’ai utilisé le mot sans en connaître vraiment l’étymologie. J’ai entendu Boris Cyrulnik expliquer que c’était le nom donné autrefois à un étudiant farfelu chargé de poser au prof la question qui le fasse turlupiner, réfléchir, qui le désarçonne même. Il faut que le turlupin suive soigneusement le cours pour découvrir la faille dans le magistère. Donc, ce n’est pas seulement… un rigolo. Tu veux toute la liste des synonymes ? Allons-y : arlequin, baladin, bateleur, bouffe, bouffon, burlesque, clown, cocasse, comique, drôle, fagotin, fantaisiste, farceur, folâtre, grotesque, gugusse, histrion, matassin, mauvais plaisant, nain, paillasse, pantalon, pantin, pasquin, pitre, plaisant, plaisantin, queue-rouge, ridicule, saltimbanque, taquin, trivelin, zanni…. A propos de Georges Frêche, le mot utilisé le plus souvent est trublion… Frêche, le trublion ? Turlupinade ! Puisqu’on en est au sexe des mots à défaut de celui des anges, un confrère m’a mis au défi de lui expliquer ce que veut dire, en tout bien tout honneur, nyctalope ! Le concours est ouvert. Le lecteur qui mettra ce mot, tout ce qu’il y a de plus correct, dans une phrase policée verra son œuvre publiée ici même. A vos plumes !
Mardi 26 octobre : Slovène qui peut !
Peter Bossman est un précurseur, un pionnier, un défricheur, un Armstrong, foulant l’inconnu… En se faisant élire maire de la ville de Diran (18 000 habitants) en Slovénie, ce médecin d’origine ghanéenne devient le premier maire noir de toute l’ex- Europe de l’Est. Vise un peu ! Arrivé en 1977 dans la Yougoslavie de Tito pour y faire des études, le futur maire de Diran a épousé une Croate et s’est si bien intégré qu’il siégeait depuis 1998, en tant que conseiller municipal dans sa bonne ville. La presse slovène voit dans son élection une avancée contre les préjugés… Impensable avant…
Mercredi 27 : la belle-sœur et le beau-frère, une histoire british !
Méfions-nous des mardis. C’est le jour où l’on peut apprendre, par exemple, que Lauren Booth, la belle-sœur de Tony Blair, belle tout court d’ailleurs, a reçu la visite de l’ange qui lui a demandé de se convertir à l’Islam. Et qu’a-t-elle fait ? Eh bien, elle l’a écouté. «J’ai l’impression d’avoir reçu une injection de morphine spirituelle», avoue-t-elle après un séjour à Qom, en Iran. On peut imaginer le drame qui s’ensuivit, dans la famille où le gendre, jadis, envoya les petits soldats du royaume combattre contre les sarrasins des temps modernes, les musulmans d’où qu’ils viennent, en Irak… On imagine aussi aisément combien seront pimentées les discussions futures des réunions de famille, à supposer que la belle Lauren considère hallal d’y participer ! Moralité flegmatique : pas la peine d’envoyer à toute vapeur les spadassins casser du barbu sur les ruines de la satrapie de Saddam pour voir débarquer, à voile, chez soi, l’Islam dans toute sa blonde splendeur !
Jeudi 28 : Ben Laden, député espagnol !
On ressort le cliché à l’occasion des menaces lancées contre la France par le chef d’Al Qaïda en personne. Cette photo de Ben Laden vieilli pose problème depuis début 2010, le député de gauche espagnol Gaspar Llamazares s’étant aperçu avec stupéfaction que le FBI avait utilisé sa tronche pour actualiser le portrait d’Oussama. La photo la plus récente de Ben Laden dont disposent les services de renseignement américains remonte à 1998, et il a été décidé de la retoucher pour tenir compte du vieillissement du dirigeant islamiste. Ça en donne des cauchemars !
Vendredi 29 octobre : Ben Barka !
Aujourd’hui, ça fait 45 ans jour pour jour que Mehdi Ben Barka a disparu à Paris. On ne connaît toujours pas ses assassins. On ne sait toujours pas où se trouve son corps. Quand des tas de raisons s’ajoutent à la raison d’Etat, ça produit ce cirage-là ! Mais des ONG marocaines semblent bien décidées à aller aussi loin que nécessaire pour faire la lumière sur cette trouble affaire.
A. M.

Source de cet article :
http://www.lesoirdalgerie.com/articles/2010/10/31/article.php?sid=108079&cid=8

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Une réponse à “ICI MIEUX QUE LA-BAS Nouvelles, Frêches Par Arezki Metref”

  1. Artisans de l'ombre Dit :

    Lisez Nadorculture

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...