RSS

24.La nouvelle de Adila Katia L’inavouable

30 octobre 2010

1.Extraits

24.La nouvelle de Adila Katia L’inavouable dans 1.Extraits logo_imp 5tbolq dans 1.Extraits
Edition du Jeudi 31 Mars 2005

La nouvelle de Adila Katia

L’inavouable

 


RÉSUMÉ : Mustapha tient tête à sa femme. Il justifie chacun de ses actes. Ouarda feint d’avoir changé pour mieux les surveiller. Latéfa connaît enfin le répit. Sa grossesse enchante toute la famille. Son beau-père la gâte à l’insu de sa belle-mère…  

Latéfa a beau prier son beau-père de ne plus rien lui apporter, il n’en fait toujours qu’à sa tête. À chaque fois, elle court à sa chambre, pour ne pas être surprise avec le sachet. Sa belle-mère lui arracherait les yeux si elle tombait dessus.
- Je n’ai aucune envie… Je n’ai besoin de rien, lui dit-elle. Je mange bien, pourquoi gaspiller de l’argent ? Et me mettre dans la gêne ?
- Mais tu es enceinte, lui rappelle Mustapha. Tu dois mieux manger pour le bébé, pour que tout se passe bien.
- Je vais bien. Je vous remercie.
- Je vous en prie…
Mustapha fait la sourde oreille et continue à la gâter. Latéfa doit dissimuler les boîtes et les épluches dans les déchets de la cuisine. La poubelle est vidée chaque soir. Mustapha s’en charge et cela permet à Latéfa de mieux respirer.
À chaque fois que la poubelle n’a pas été vidée, elle n’était pas tranquille tant la crainte de voir sa belle-mère s’en charger est forte. Si par malheur, elle a l’idée d’y jeter un coup d’œil, elle allait reprendre les armes. La guerre sera plus cruelle. Latéfa ne le sait que trop.
Rachid est du même avis qu’elle. Tant que sa mère ignore tout, elle sera à l’abri de ses terribles colères.
Toutefois, il ne comprend pas pourquoi son père en fait autant. Il va même jusqu’à lui poser la question. La réponse de son père est simple.
- Comme tu n’es pas là pour prendre soin d’elle, je le fais à ta place. Est-ce que cela te gêne ou te déplaît ?
- Ce qui est gênant est que tu le fais à l’insu de maman, dit Rachid. Et si un jour, elle se doute de quoi que ce soit, cela foutra la pagaille dans la maison ! Je voudrais que tu cesses de lui apporter des choses.
- Puisque tu insistes…
Rachid le remercie. Il pense que son père allait tenir parole. Le lendemain, il part le cœur tranquille. Il est loin de se douter que son père continuerait à apporter des fruits.
Le parfum des fraises parviendra au nez de Ouarda, au moment même où il entrait dans la maison.
- J’ai senti des fraises, dit-elle, en allant vers lui, bien avant qu’il ait atteint la cuisine. Mais ce n’est pas la saison. D’où les as-tu dénichées ?
- Un ami les a apportées. Je ne lui ai pas demandé d’où. Tu pourras nous faire une salade de fruits, lui demande-t-il, maintenant que la barquette de fraises était entre les mains de sa femme. Donne en quelques unes à Latéfa.
Ouarda lui propose mais celle-ci refuse. Latéfa a eu chaud et elle est dans un état fébrile. Elle va dans sa chambre pour que sa belle-mère ne le remarque pas. Elle est déçue par son beau-père. Le fait qu’il n’ait pas écouté Rachid ne la réjouit pas.
Elle sait qu’il allait continuer à apporter des gâteries et elle craignait sa belle-mère. Si elle découvre que c’est ainsi depuis quatre mois, elle n’ose imaginer le scandale qu’elle lui fera.
Latéfa évite de se rendre dans les pièces où son beau-père se trouve. Elle sent son regard peser sur elle et elle en est indisposée.
Deux jours après, Ouarda invite, pour la première fois, Latéfa à l’accompagner au hammam. Latéfa ne refuse pas.
Elle en est à son septième mois de grossesse et elle a envie d’un bon bain. Elle est heureuse de s’y rendre. Ouarda avait l’habitude d’y aller chaque mois, mais depuis qu’elle sentait un danger, dans son foyer, elle était restée chez elle. Cette sortie, prévue dans le but de se détendre et de retrouver des amies, ne se passera pas comme prévu…
(À suivre)

A. K.
ADILAKATIA@yahoo.fr

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...