RSS

Les préparatifs SAISON ESTIVALE À ORAN Par : M. MOHAMMEDI

27 octobre 2010

M. MOHAMMEDI

Les préparatifs SAISON ESTIVALE À ORAN  Par : M. MOHAMMEDI dans M. MOHAMMEDI logo_imp
Edition du Jeudi 06 Avril 2006

L’Algérie profonde


Les vacances approchent. Il ne reste que deux mois aux plagistes pour accueillir et gérer le grand rush des estivants qui s’apprêtent à envahir le littoral oranais. Que ce soit à Aïn El Turck, au Cap, à El Ançor ou à Bousfer,

toutes les APC planchent actuellement sur cette saison estivale. Il y va de leur économie.  C’est pendant cette période, en effet, que les commerces, cafés, restaurants et centres de loisirs en tous genres de la côte font le meilleur de leur recette ; c’est pendant cette période que ces communes aux ressources souvent aléatoires optimisent au mieux leurs bords de mer. Soit sous la forme de concession, soit sous la forme de location de terrains de camping. Certes, depuis ces dix dernières années et face à la pression et au flux de plus en plus envahissant de touristes nationaux et émigrés, une bonne douzaine d’hôtels plus ou moins chics et une centaine de cabanons et de villas ont vu le jour.  Mais, à l’évidence, ce n’est pas encore suffisant. Conscients des enjeux à long terme, deux communes ont carrément investi dans des infrastructures lourdes : la création de ports de plaisance. C’est peut-être la formule de demain.  Sur la côte est de la wilaya, l’idée a non seulement fait son chemin mais elle est en cours de concrétisation. À Kristel en particulier. L’APC de Bousfer a, elle aussi, plaidé pour ce projet qui a été inscrit en attendant d’être définitivement retenu. Pour la petite histoire, ce même projet a été retenu… en 1987, et a même connu un début de réalisation. Puisque sur les trois milliards de centimes de budget qui lui ont été affectés, un milliard devait être consommé.  Au Cap (Cap-Falcon), l’idée séduit de plus en plus et a toutes les chances de voir le jour dans les années à venir. Mais beaucoup plus que le tourisme qui reste un apport supplémentaire à l’économie de ces collectivités, c’est vers l’agriculture et spécialement dans la production de fruits et légumes précoces que se tournent ces régions. Des investisseurs privés ont déjà pris leurs quartiers sur les terres de Bousfer et se préparent à lever ce nouveau défi.

M. MOHAMMEDI

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Les préparatifs SAISON ESTIVALE À ORAN Par : M. MOHAMMEDI”

  1. tahar belfedal Dit :

    Condoléances, la famille Benmokhtar.
    Au nom de tout le staff pédagogique de l’école d’Ain Dzarit, on présente toutes nos condoléances les plus profondes à la famille de BENMOKHTA de Sougueur, à la suite du décès du défunt MOULOUD le frère de notre directeur Omar, en cet évènement, on prit Dieu qu’il accueille à son vaste paradis.
    « Nous appartenons à Dieu et nous lui reviendrons »
    Belfedhal Tahar

  2. CHEIKH Dit :

    Cheikh Khaled Sougueur.
    le 27 – 10 – 2010

    Mes sincères condoléances,à toute la Famille Benmokhtar, suite au décès de notre Frère,et Ami Mouloud.

    Il est recommandé au musulman de rendre visite à ceux qui sont dans la peine, aussi bien lorsqu’ils sont malades que lorsqu’ils sont éprouvés par la perte d’un être qui leur est cher.

    On prie DIEU pour qu’il l’ accueille en son vaste Paradis.

    Nous appartenons à DIEU et vers lui que nous devons faire retour.

    >.

    « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété… »

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...