RSS

Le calvaire des syndicalistes SERVICE DU CADASTRE D’ORAN Par : M. MOHAMMEDI

27 octobre 2010

M. MOHAMMEDI

Le calvaire des syndicalistes SERVICE DU CADASTRE D’ORAN  Par : M. MOHAMMEDI dans M. MOHAMMEDI logo_imp
Edition du Mercredi 13 Juin 2007

L’Algérie profonde


L’immunité syndicale signifie-t-elle encore quelque chose à Oran ? La suspension intempestive de deux syndicalistes du service du cadastre vient une fois de plus poser le problème, tout au moins au niveau du siège de l’Usto. Pour avoir pris fait et cause dans une affaire qui a opposé deux femmes ingénieurs à un chef de service qui les aurait copieusement insultées et menacées, trois inspecteurs ont été purement et simplement suspendus au mois de mars de leur poste. 


En fait, le feu couvait au service depuis 2003, depuis que la section dénonça publiquement les dépassements ayant trait aux frais de mission exagérés qui auraient été servis au secrétaire général de l’entreprise et pour lesquels une commission d’enquête a été dépêchée d’Alger.  Même si la section des travailleurs éprouve de la peine, comme partout d’ailleurs, à délimiter son territoire pour mieux faire entendre sa voix, la sanction paraît d’autant plus lourde qu’elle touche des vétérans, vingt ans de service pour l’un et plus de dix ans pour les autres.  Le mois dernier, le 6 mai exactement, les syndicalistes passent en conseil de discipline.  Non seulement ils obtiennent gain de cause, mais il est fait obligation à la direction de les réintégrer. Elle sera même destinataire d’un arrêté en ce sens.
Mais elle ne lâche pas prise aussi facilement. Elle fera savoir à la wilaya sa totale opposition à la décision du conseil. Une démarche très peu orthodoxe selon les usages actuellement en cours. La semaine dernière, la wilaya à son tour rejetait dans le fond et dans la forme ces réserves.
Et puis plus rien. Silence radio. Devant un tel mépris, les trois syndicalistes ont décidé de porter plainte devant la justice qui a d’ailleurs été saisie d’un autre côté par les deux femmes ingénieurs.  Pour de plus amples renseignements, nous nous sommes rapprochés de la direction régionale du cadastre.  Peine perdue. Et on s’en doutait un peu.

M. MOHAMMEDI

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...