RSS

Sans tabou Houaria Bousmaha du PT Par : M. Mohammedi

24 octobre 2010

M. MOHAMMEDI

Sans tabou Houaria Bousmaha du PT  Par : M. Mohammedi dans M. MOHAMMEDI logo_imp 1773 dans M. MOHAMMEDI
Edition du Jeudi 17 Mai 2007

Législatives 2007

Sans tabou

Houaria Bousmaha du PT


Par : M. Mohammedi

À Sidi Bel-Abbès, sur les sept candidats retenus par le PT, trois sont des femmes.
Dans certaines régions la parité homme-femme ne se discute même pas tant elle est entrée dans les mœurs politiques.


C’est d’ailleurs ce que soutient avec force Mlle Bousmaha Houaria, qui a la charge de mener précisément la liste qu’elle préside à la victoire des urnes. “Le Parti des travailleurs vient de casser là un tabou énorme et avec succès”. Mais qui est cette jeune espoir du parti qui fait parler d’elle au chef-lieu et qui a si peur des mots, cette battante tenace et discrète à la fois ?
Trente-trois ans, pétulante de santé et pétrie d’ambition, Houaria est d’abord et avant tout une sportive.
Elle adore le volley-ball qu’elle a pratiqué pendant de longues années.
Curieuse de nature, elle dévore chaque matin tous les journaux locaux et nationaux dans les deux langues.
Mais Houaria est aussi une universitaire et même une brillante universitaire.
Diplômée du CRF, l’Institut régional de formation des cadres de l’éducation (promotion de 1994), elle occupe un premier poste d’intendante en 1999 au lycée Benaïssa-Bachir à Sidi Bel-Abbès, puis un second au lycée Hoceïni-Hocine où elle exerce encore aujourd’hui.
En 2001, elle adhère au parti.
“Parce que, explique-t-elle, j’ai trouvé que le discours de Louisa Hanoune était cohérent, qu’elle abordait sans complexe ni calcul les vrais problèmes auxquels elle proposait des solutions, qu’elle soulevait des vraies questions et que ses thèses dans le domaine politique, économique et social avaient leurs sources dans la réalité quotidienne du terrain et dans le vécu des Algériens”.
Outre une casquette de syndicaliste de l’UGTA qu’elle a toujours portée, la nouvelle recrue, qui se reconnaît très facilement dans la démarche de son nouveau parti, s’engage dès lors à fond dans le combat partisan.
Elle enfile pendant un an réunions, séminaires et journées d’étude avec la fougue du néophyte qui veut tout de suite en découdre. Son enthousiasme et sa rigueur s’avéreront payants : elle sera élue à la direction nationale sans aucune difficulté. Absolument convaincue de ses convictions, elle espère ratisser large dans une ville qui est la sienne et dont elle connaît parfaitement la composante.
C’est par ce type de challenge, pense-t-elle, face aux réalités de tous les jours souvent complexes que le militant trempe son caractère et fructifie son expérience.


M. Mohammedi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...