RSS

Le calvaire des souscripteurs LOGEMENTS DE L’USTO Par : M. Mohammedi

24 octobre 2010

M. MOHAMMEDI

Le calvaire des souscripteurs LOGEMENTS DE L’USTO  Par : M. Mohammedi dans M. MOHAMMEDI logo_imp
Edition du Jeudi 16 Novembre 2006

L’Algérie profonde

Le calvaire des souscripteurs

LOGEMENTS DE L’USTO


Par : M. Mohammedi

L’AADL leur avait promis des logements dans les 18 mois. C’était en 2001. Les 937 souscripteurs d’alors se bousculèrent littéralement au portillon pour payer les premières tranches et signer les documents notariés nécessaires.

Les sites choisis pour cet immense chantier jouxtent l’USTO. Ce n’était donc ni le centre-ville pagailleur ni la campagne monotone. Dans la première assiette, 381 appartements devaient être construits et dans la seconde 556 logements.
Les travaux démarrent. Dans l’enthousiasme et l’euphorie. Mais pas pour longtemps, malheureusement. Les échéances succèdent aux promesses et les promesses n’ont jamais logé personne. 6 années et 6 requêtes plus tard, les souscripteurs, qui se sont constitués en collectif entre-temps, attirent une fois de plus l’attention du ministre de l’Habitat, dans une lettre dont nous détenons une copie, sur le calvaire qu’ils endurent et dont ils ne voient pas encore la fin.
Dans cette doléance, le collectif fait remarquer qu’un inspecteur, qui a visité le site le 5 septembre de l’année en cours, “était étonné du fait que sur 20 entreprises engagées par l’AADL pour la réalisation du restant du programme (ndlr : les 556 logements), soit 14 immeubles, seules deux entreprises ont démarré timidement les travaux dans deux blocs, situation qui prévaut toujours à l’heure où nous rédigeons cette requête”.Selon une délégation de ce collectif qui s’est déplacé à notre rédaction, aucun responsable de la direction générale de l’agence n’a daigné se déplacer pour s’enquérir de leur situation.
Pour en savoir plus, nous avons essayé de toucher les responsables de cette agence.
Selon l’interlocuteur que nous avons eu au téléphone, les responsables en mesure de répondre à nos questions sont absents. Ils seraient tous à Alger dans le cadre de la préparation du budget prévisionnel de l’année prochaine.

M. Mohammedi

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...