RSS

12.La nouvelle de Adila Katia Deux décennies de trop

22 octobre 2010

1.Extraits

12.La nouvelle de Adila Katia Deux décennies de trop dans 1.Extraits logo_imp38980 dans 1.Extraits
Edition du Samedi 14 Mai 2005

La nouvelle de Adila Katia

Deux décennies de trop

 

RÉSUMé : Madjid finit par avoir ce qu’il veut. Il s’installe chez elle le temps de se trouver un appartement à leur goût. Djamila ne pense plus à ses enfants, au qu’en dira-t-on. Madjid a donné un nouveau souffle à sa vie. Elle en a même oublié ses enfants. Un soir, ils viennent lui faire la surprise. 

En découvrant les enfants de Djamila, Madjid a eu le réflexe de reculer. Il est tout aussi surpris qu’eux.
- Qui est-ce Madjid ?  demande Djamila depuis la cuisine.
- Je crois que tu devrais venir, répond-il, en s’effaçant pour qu’ils puissent entrer.
Les regards qu’ils échangent n’échappent pas à Madjid. Djamila arrive et crie de joie en voyant ses enfants. Ces derniers ne sont pas très démonstratifs.
- Qui est-ce maman ? Qu’est-ce qu’il fait là ?
Djamila très fébrile de surprise et de joie, reste, le temps de quelques secondes, sans voix. Puis elle se ressaisit.
- Allons au salon, leur dit-elle. On sera plus à l’aise pour discuter.
- Discuter, reprend Salim. Mais de quoi ? Et pourquoi ne réponds-tu pas à mes questions ?
- Je vous présente Madjid, dit-elle en s’approchant de lui. C’est, c’est, c’est…
Elle ne parvient pas à finir sa phrase. Ses trois enfants sentent que quelque chose leur échappe. Ils sont loin de s’imaginer qu’il puisse être autre qu’un plombier.
- Tu as encore des problèmes avec le four ? Il est là pour vérifier la fuite de gaz ?
- C’est qui, maman ? l’interroge Nadia. Qu’est-ce qu’il fait ici ?
- Il… Il habite ici, lâche Djamila d’un coup.
- C’est le fils d’une amie que tu dépannes pour quelque temps ? demande Karim, presque soulagé.
Pour eux, il ne peut s’agir que de cela. Ils peuvent imaginer qu’elle puisse aider quelqu’un, le recevoir, mais que ce quelqu’un ait droit à plus, jamais.
- Non, non.
- Alors, qu’est-ce qu’il fait ici ?
- Madjid, dit-elle, en prenant son bras, est… est mon ami.
Salim, son fils aîné, éclate de rire. Il croit à une plaisanterie, mais le rire est court en voyant le sérieux de sa mère.
Madjid n’avait soufflé mot. Il avait tenu à ce que ce soit elle qui explique sa présence. Si elle avait dit qu’il était plombier, il ne l’aurait pas contredite.
Karim est allé dans la salle de bains et a trouvé le panier à linge plein de vêtements d’homme. Il réalise qu’il vit vraiment chez eux.
- C’est fou ! Mais qu’est-ce qui t’arrive maman ? Tu as perdu la tête ?
- Je suis désolée, répond-elle. Je vous demande d’être compréhensifs et de respecter mon choix.
- Ah oui ! rétorque Salim. J’ai l’impression de faire un cauchemar. Je regrette d’être venu.
Je crois que je vais repartir, dit-il à l’intention de Nadia qui n’en revient toujours pas. Je ne peux pas rester ici.
- Tu as raison, on n’est plus chez nous, autant repartir tout de suite, dit Karim en lançant un regard meurtrier à l’égard de Madjid. Mais la prochaine fois, je ne veux plus te trouver ici. C’est la maison  familiale, celle qu’avait achetée mon père.
- Ce sera à ta mère de me dire si elle veut ou pas de moi, ose répondre Madjid qui ne s’attendait pas, malgré la tension palpable, à recevoir un coup de poing.
Sans l’intervention de Salim et de Djamila, Karim l’aurait encore frappé tant il est hors de lui.
(À suivre)

A. K.
ADILAKATIA@YAHOO.FR

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...