RSS

Pole&mic Par B. Nadir Le FLN au point de non-retour

16 octobre 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

 Samedi 16 Octobre 2010

Pole&mic

Par B. Nadir

Le FLN au point de non-retour

Le FLN est dans la boue et le parti n’arrive plus à se débarrasser du poids de son complexe de violence née depuis cet affrontement entre redresseurs et pro-Benflis.

Depuis cette date, le FLN est sous  la menace de toutes les formes de contestation. Ce qui s’est passé à Annaba et à Constantine, risque de se propager ailleurs et surtout dans les villes de l’intérieur et aussi au niveau des kasmas surtout à l’approche des élections.  A en croire que les déclarations des principaux concernés à la presse et en l’absence de tout commentaire du premier boss du parti, cette violence serait consécutive au refus du renouveau et du rajeunissement. Il s’agirait principalement d’un conflit entre anciens et nouveaux où chacun voudrait « s’approprier » les structures du parti localement pour pouvoir peser de tout son poids ou avec d’autres, sur le bureau national. Au FLN, le rajeunissement des structures et  la modernisation du parti ont échoué, ce qui explique cette fragilité où le parti est devenu une machine électoraliste que de jouer son rôle de parti, une courroie de transmission entre le gouvernant et le gouverné du fait que  l’ancien parti unique est le parti de la majorité. Cette vague ou phénomène de violence est aussi consécutive à un certain laxisme de la part de la direction ou du bureau politique qui n’a jamais pris de décision ferme dans de telle situation. Le groupe de Belkhadem semble ne pas vouloir trop se préoccuper de cette situation en croyant que le temps finirait par tasser tous les problèmes et cela tant que le FLN est au «pouvoir». Être au «pouvoir » est la  force du parti et non la « quantité » de sa base militante. Mais ce que Belkhadem oublie, c’est que ce phénomène de violence risquerait un  jour ou l’autre d’atteindre Alger. Le FLN sera discrédité tant sur la scène nationale que sur l’international. Bouteflika devra, un jour ou l’autre, se  séparer du FLN, car celui-ci sera « honni » et/ou discrédité par le simple citoyen ou l’électeur.   En somme, le FLN est au point de non-retour où Belkhadem devrait se faire des « ennemis » en prenant des décisions.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...