RSS

Fatha par El-Guellil

16 octobre 2010

Contributions

Il y avait là le commerçant qui croit dur comme fer que commercer c’est surtout transformer sa bonne conscience en attestation de moeurs de bonne honorabilité, à l’afficher sur sa djellaba blanche, pour que les tiroirs-caisses résonnent au rythme des magouilles de l’arrière-boutique où l’on peut vendre n’importe quoi et à n’importe quel prix. Ou acheter n’importe quel contrôleur.



Il y avait ici encore l’artiste beau parleur qui pense mordicus que la phraséologie est cette langue-épée aiguisée qui planifie les parcours sur les mers pour ouvrir la voie du bonheur et de la satiété grâce au madih politique. Au soutien critique. A la langue de bois taillée comme des pipes sur bois d’ébène, «d’ébène-ammi», bien entendu. Il y avait les faiseurs d’opinion, colporteurs de rumeurs. Les peintres blanchisseurs d’argent. Il y avait là, enfin, les représentants d’eux-mêmes qui ne savent pas ou feignent de ne pas savoir que la représentativité est la douloureuse charge de servir les autres et que la responsabilité de faire la courte échelle à une population tout entière nécessite la hauteur d’âme des anges et l’humilité des prophètes pour que l’histoire soit reconnaissante des services et des bienfaits rendus. Tous et tout le monde faisaient tout et disaient tout sur les impératifs de changement, et chacun priait les bras tendus vers le ciel, affinant le «amiiiiine» bourré d’arrière-pensées. Mais une chose est cependant certaine: nul n’était bien dans sa peau et l’emportement excessif de chacun, qui tend à devenir notre caractéristique dominante, est un des symptômes de notre déchirure individuelle et collective. Pauvres de nous, artificiels et vulnérables, à l’image des prix du pétrole et des «embraboussades» qui changent de look !

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...