RSS

Nsitou par El-Guellil

11 octobre 2010

Contributions

                Arrêtez de vous lamenter. Les chikayettes, y’en a marre. Soyez lucides, yal khaoua. Il y a quelque temps, personne n’osait sortir de chez lui après une certaine heure. Nsitou tout? Et avant ? Bekri ! Un bekri récent… qui ne se souvient des temps bénis où nous avions le plus grand complexe sportif. Des sportifs sans complexe et un parti unique en son genre. C’était lui qui décidait qui pouvait travailler dans une entreprise. Celui qui pouvait enseigner. Celui qui pouvait espérer une maison. Celui qui était patriote. L’autre qui pouvait postuler à un poste de responsabilité. Qui était Algérien et qui ne l’était pas.



Vous souvenez-vous des chaînes pour une douzaine d’œufs et le statut d’un agent des Galeries Algériennes ? Il faisait la pluie et le beau temps dans cette unique grande surface. Il était le plus respecté, le plus courtisé dans l’immeuble. C’était lui le fournisseur en temps de pénurie. Ah la pénurie!… le bon vieux temps de la pénurie! Ni zebda, ni tomatiche, ni louz, ni Omo, et téro si vous n’êtes pas content. Tout se distribuait sous le manteau de va-nu-pieds. Il te fallait avoir des connaissances partout. Un rien nécessitait l’intervention du moins que rien qui se prenait pour le nombril du monde. Ah le bon vieux temps!… où un militaire ou un policier mettait sa tenue de sortie pour brûler les « queues » et se faire servir le premier… Le bon vieux temps où personne ne bronchait.

El youm kayène tout ce qu’il faut. Les Chinois sont là. Les Français sont là. Les Anglais aussi sont là. Les Indiens sont là. Les Afghans qui ont combattu les communistes sont là. Nos frères arabes sont là. Ceux qu’on appelait impirialia sont là. Les Algériens sont las. Et ce sont nos jeunes qui veulent partir. Parce que ceux qui étaient aux commandes lors des pluies de pénuries sont toujours là.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...