RSS

Point de vue Par BOUHALI Abdellah Mais que se passe-t-il au FLN?

10 octobre 2010

Contributions

Le Carrefour D’algérie

Les péripéties du plus vieux parti politique en Algérie n’en finissent pas. C’est le constat que font les militants eux-mêmes. A chaque nouvelle étape, les rangs se dispersent et le clanisme règne en maître. Cette fois-ci, c’est la restructuration décidée par la Direction qui semble à l’origine de tant de problèmes. Et la formation de Belkhadem se dirige droit vers une nouvelle crise.

Dans plusieurs wilayas du pays, les émissaires envoyés par le secrétaire général du FLN sont contestés et leur travail dénoncé. Des militants locaux parlent de marginalisation, protestent contre le déroulement des restructurations des kasmas et en appellent à Belkhadem pour sauver ce qui peut l’être avant la déconfiture totale. Même les voix qui jusque-là, ont préféré suivre en silence le déroulement de cette opération chère (la restructuration) à Belkhadem, ont décidé d’élargir le rang des mécontents et des opposants. Mais que se passe-t-il réellement au sein de cette formation? Ce n’est pas la première fois que des émissaires débarquent dans les Mouhafadhas pour officiellement, «rétablir» l’ordre, instaurer la discipline ou réorganiser les instances locales. Et à chaque fois, les émissaires arrivent à peine à accomplir leurs missions. Le secrétaire général du FLN est-il face à une action de résistance qui ne dit pas son nom, est-ce ses émissaires qui n’appliquent pas ses orientations ou existe-il un travail de sape au niveau local par certains «militants» dont l’objectif et de faire main basse sur les Mouhafadhas. Toutes les hypothèses restent ouvertes tant il est vrai que le FLN n’arrive toujours pas à se débarrasser de ses vieux démons et depuis quelque temps… ses «nouveaux». Car le parti de Balkhadem, depuis le dernier Congrès, a du mal à réinstaurer la discipline et n’importe qui semble pouvoir faire n’importe quoi. Au moment où ses concurrents se préparent sereinement aux prochaines élections, Belkhadem lui doit gérer les humeurs des uns, déjoué les complots des autres et convaincre les militants les plus désespérés. Pour y arriver, c’est à lui de faire les déplacements dans chaque wilaya où la contestation s’amplifie du moment que ses «envoyés» n’arrivent pas à gagner les sympathies, encore loin les consensus

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...