RSS

Une semaine de l’amazaghité à la maison de la culture de Tizi Ouzou Double anniversaire des printemps de Kabylie

22 septembre 2010

Nora Aceval

M B
La Tribune : 19 – 04 – 2009

De notre correspondant à Tizi Ouzou
Malik Boumati
L’année 2009 ne dérogera pas à la règle à Tizi Ouzou et dans la région de Kabylie. Les printemps de la contestation seront encore une fois commémorés, même si cette fois les festivités seront loin de la contestation et de la nature

revendicative habituelle aux deux mois d’avril de 1980 et de 2001. La maison de la culture Mouloud Mammeri, où la conférence interdite en mars 1980 a provoqué la révolte des jeunes en Kabylie mais aussi dans l’Algérois, abrite depuis hier une semaine de l’amazighité organisée par la direction de la culture de la wilaya et différentes associations sous le slogan «Tamazight en marche».
Le programme d’activité, qui s’étale du 18 au 23 avril comprend autant des expositions qu’une série de conférences sur des thèmes qui abordent plutôt les questions scientifiques et linguistiques relatives à la langue amazighe alors que le volet politique a été totalement exclu cette année par les organisateurs. L’Etat, à travers la direction de la culture, veut montrer que l’aspect politique de la revendication identitaire est déjà pris en charge, notamment depuis la constitutionnalisation du caractère national de la langue amazighe. Au programme, c’est un ensemble d’expositions comprenant une chronologie du mouvement amazigh, les grands figures emblématiques du combat identitaire, des tableaux de peinture, des livres et des revues, des photos et coupures de presse ainsi qu’un certain nombre de stands consacrés à l’artisanat kabyle. Selon le prospectus de présentation de la manifestation, il est également prévu une série de ventes dédicaces d’œuvres et de productions sur tamazight qui seront animées par, entre autres, Rachid Mokhtari, Youcef Merahi, Abdelkader Naït Abdellah et Hocine Toumi. Sinon, ce sera quatre séances de spectacles pour enfants animés par la conteuse Nora Aceval, une générale de la pièce théâtrale Sinistri de Mohya Abdallah présentée par le théâtre régional Kateb Yacine de Tizi Ouzou ainsi qu’une dictée en langue amazighe animée par l’Association des enseignants de tamazight de la wilaya de Tizi Ouzou avec la participation des élèves des collèges du chef-lieu. Dans le même programme, une dizaine de conférences sera animée par des universitaires et autres spécialistes de la langue amazighe autour de cette langue et son devenir après sa reconnaissance officielle en tant que langue nationale. C’est le cas de celle qui sera animée par Abderezzak Dourari sur «le Centre national de standardisation et d’aménagement de la langue amazighe : missions et rôles» et Saïd Chemakh, détenteur d’un doctorat d’Etat en langue amazighe, sur «le développement de la littérature amazighe depuis le printemps berbère à nos jours». Il s’agira aussi d’aborder «l’évolution de l’enseignement de la langue amazighe de 1995 à ce jour» par Mme Bilek, directrice au sein du Haut commissariat à l’amazighité ainsi que «l’édition amazighe en Algérie, cas d’espèce : le HCA» qui sera animée par le secrétaire général du HCA, Youcef Merahi. La cérémonie de clôture aura lieu jeudi prochain dans le même établissement qui abritera à l’occasion un gala artistique dont les noms des animateurs n’ont pas été présentés.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...