RSS

De la musique pour s’en souvenir HOMMAGE DE OULAHLOU À TAOS AMROUCHE Par : Djamel Alilat

22 septembre 2010

1.Contes

De la musique pour s’en souvenir HOMMAGE DE OULAHLOU À TAOS AMROUCHE  Par : Djamel Alilat dans 1.Contes logo_imp
Edition du Lundi 13 Février 2006

Culture

4488 dans 1.Contes

C’est assurément un très bel hommage que celui rendu par le chanteur Oulahlou à la célèbre cantatrice Taos Amrouche à travers une chanson intitulée sobrement Marguerite. Une ballade folk servie par une belle mélodie du terroir avec un habillage musical très acoustique : des arpèges, une guitare pour l’accompagnement, une flûte, une basse et la voix chaude et grave d’Oulahlou.
Marguerite retrace l’itinéraire d’une jeune femme qui débarque de Paris à la recherche des traces de sa grand-mère, Taos Amrouche en l’occurrence, et qui ne trouve ni nom dans les livres ni tombe au

cimetière si ce n’est un vague souvenir chez une vieille femme courbée sous le poids des ans.
Elle se termine par un vibrant hommage à Taos, à son frère Jean El Mouhouv Amrouche, l’auteur, entre autres, de l’Eternel Jugurtha et à Malek Ouary, l’écrivain qui a marqué la littérature algérienne avec son roman Le Grain dans la meule, tous trois originaires d’Ighil Ali. À travers cette jeune femme qui part à la recherche de ses racines, Oulahlou a trouvé un joli symbole de la quête identitaire tout comme il dénonce, au passage, l’oubli volontaire, l’effacement programmé de cette grande dame qui a beaucoup donné à la culture de son pays, en particulier celle de ses ancêtres dont elle a perpétué le chant millénaire. Allant jusqu’au bout de son effort pour rendre à Taos l’hommage qu’elle mérite, Oulahlou a offert cette chanson à l’association Jean et Taos Amrouche d’Ighil Ali pour la produire en CD single et cassette deux titres. Les bénéfices de la vente iront exclusivement à un fonds spécial créé pour la réalisation d’une stèle commémorative pour Jean et Taos en leur village natal. Au départ, le chanteur voulait associer plusieurs grandes voix de la chanson kabyle pour cet hommage mais faute de temps, car la chanson est programmée pour le centenaire de Jean qui aura lieu le 15, 16 et 17 du mois en cours, il a renoncé momentanément à ce projet. Toujours est-il qu’en achetant donc le CD ou la cassette (deux titres dont la version instrumentale), l’auditeur intéressé fera d’une pierre deux coups. D’une part, il aura à apprécier une très belle chanson qu’on ne se lasse pas d’écouter, de l’autre, il apportera sa pierre dans l’édification d’une stèle. Bravo l’artiste et merci.

Djamel Alilat

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...