RSS

3.Malgré tout La nouvelle de Adila Katia

21 septembre 2010

1.Extraits

3.Malgré tout La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp 16485 dans 1.Extraits
Edition du Mardi 21 Septembre 2010

Des gens et des faits

Malgré tout

La nouvelle de Adila Katia

RéSUMé : Wahiba tente de raisonner sa fille. Si elle n’aime pas Hamidou, autant annuler. Mais Mélissa refuse. Ce qui compte pour elle, c’est d’être aimée. La mère n’insiste pas. Le temps finira par les éclairer…

3eme partie

Mélissa paraît bien dans sa peau. Elle a un comportement des plus respectueux envers Hamidou et sa famille quand ils viennent les voir. Wahiba n’a aucun doute. Sa fille fera une épouse et une belle-fille exemplaire.
La mère n’abordera plus le sujet. Un mois après les fiançailles, Mélissa se rend à Médéa. Comme convenu avec son oncle maternel, elle résidera chez ce dernier durant la semaine. Les week-ends, elle rentrera voir ses parents.
Elle se plaît beaucoup chez son oncle Ali. Sa femme Hafifa est très gentille et leurs enfants sont adorables. Elle aide à la cuisine et s’occupe des petits, à la grande surprise de sa tante et de sa mère.
Celle-ci en rit avec sa belle-sœur.
- El-Hamdoullah, en plus du stage, elle apprend à s’occuper de la maison et des petits !
Cela lui servira beaucoup plus que ce stage.
- Tu sais, je dois crier pour qu’elle ne fasse rien ! confie Hafifa.
Et elle manque de s’emporter lorsqu’elle la trouve en train de repasser le linge.
- Va réviser, va te reposer. Fais tout ce que tu veux, mais ne touche à rien !
- Il n’y a rien de mal à ce que je t’aide, répond Mélissa. Cela me permet de couper avec les cours. Tu penses que c’est amusant de rester des heures à étudier et à apprendre !
- Je comprends que tu sois parfois lasse mais, en ayant tout appris, tu réussiras aux examens. Plus tard, tu auras un travail et tu seras bien payée. C’est pourquoi je ne veux pas que tu échoues. Ta mère ne me le pardonnera pas.
Mélissa finit par l’écouter. Elle met un frein à son envie de nettoyer ou de ranger.
Elle en profite pour sortir avec ses camarades. Parfois, Hamidou vient lui rendre visite. Avec le peu d’argent de poche qu’il a, il trouve le moyen de lui faire des petits cadeaux. Ils passent l’après-midi ensemble à discuter de l’avenir.
Un vendredi en particulier, elle le trouve moins bavard. Elle sent qu’il n’est pas bien.
- Qu’est-ce qui t’arrive ?
- Rien. Les études que je fais ne me passionnent plus, lui confie-t-il. J’ai toujours envie de sécher les cours…
- Tu es à ta quatrième année ! Ce dégoût est un peu tardif, réplique-t-elle. Et qu’elle en est la raison ?
- Je ne sais pas, murmure le jeune homme. Je vais abandonner et faire autre chose.
Je ne peux plus continuer. Mélissa ne trouve rien à dire vu que lui seul sait ce qui lui convient le mieux. Si elle ne trouve rien à discuter, ce n’est pas le cas de sa mère Wahiba qui se pose bien des questions !

À suivre
A. K.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...