RSS

41.“L’inacceptable cause” La nouvelle de Adila Katia

14 septembre 2010

1.Extraits

41.“L’inacceptable cause” La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp 16121 dans 1.Extraits
Edition du Mardi 14 Septembre 2010

Des gens et des faits 

“L’inacceptable cause”

La nouvelle de Adila Katia

RÉSUMÉ : Samra tente de convaincre Sami de partir avec elle mais il refuse de l’écouter. Malgré ce qu’il lui est arrivé, son envie de crier dans la rue ne l’avait pas quitté. Dès qu’il irait mieux, il retournerait auprès de ses camarades…

41eme partie

Durant son hospitalisation, le jeune homme fera la connaissance d’un médecin qu’on nommera Yacine. Lors de ses gardes, il lui rendra souvent visite. Il était très proche de ses malades et des blessés. Il comprenait la colère de ces derniers  tout en n’approuvant pas leur façon de se faire entendre par le pouvoir.
- En brûlant et en cassant, vous ramenez notre région à l’ère de pierre. Et puis, tu aurais pu mourir. As-tu pensé à tes parents ? À ta mère qui ne quitte pas l’hôpital.
- On ne peut rien faire d’autre ! Ce sont les seuls moyens pour amener l’État à regarder vers nous, à faire quelque chose pour notre région, se défend Sami. Tu ne comprends pas, les villageois vivent dans la misère. On est en 2000 et il y a encore des villages sans route, sans eau, sans école, sans clinique…
- Au lieu de contribuer au développement, l’État est contraint à refaire tout ce qui a été brûlé…Vous n’aidez pas la région en vous rebellant, en vous en prenant aux édifices de l’État, insiste le jeune médecin. Pourquoi vous ne prenez pas les choses en main ?
- On n’a pas les moyens.
- Si vous pouvez vous rassembler et vous unir pour vous rebeller, pourquoi ne pas mettre votre force à construire quelque chose ? propose Yacine. Voir le maire, avoir un représentant par village, faire des lettres au wali, prendre la presse à témoin. Il n’y a que de cette façon que vous pourrez avoir gain de cause !
- Je ne crois pas…
- Sois franc avec moi, est-ce que tes parents ont approuvé ce que tu as fait ?
- On n’a rien fait de mal ! Moi et mes copains, on a juste crié. Moi, je n’ai rien brûlé, rien cassé. J’étais contre tous ces dépassements, raconte le jeune homme. Je voulais qu’on marche pour nous faire entendre par le pouvoir. Qu’il sache qu’on est là, qu’on attend tout d’eux !
- Je suis d’accord avec toi, on est tous en droit d’attendre un geste du pouvoir, envers toute la jeunesse mais, toi, qu’es-tu prêt à faire pour ton pays ?
- Tout. Mais je n’ai rien, je n’ai aucun moyen ! se défend Sami.
- Si, tu as beaucoup à offrir, dit le médecin. Tu es jeune et bien instruit. Pourquoi ne pas le mettre au profit des autres ? Pourquoi toi et tes copains, vous n’allez pas proposer votre aide, à ceux qui en ont besoin. Tu devrais y réfléchir.
Une infirmière arrive essoufflée.
- Docteur, on a besoin de vous… une dame, elle est inconsciente…
- Que lui est-il arrivé ?
- Elle a perdu son fils.
Il fait un signe à Sami tout en la suivant. Ils poursuivront la discussion plus tard. Sami a tout le temps de réfléchir. Depuis qu’il est à l’hôpital, il a eu le temps de se rendre compte du mal qu’il aurait pu faire à ses parents s’il n’avait pas survécu à sa blessure.
Il est leur unique enfant et il se rend compte, plus que jamais, qu’il a dû les décevoir. Il regrette sincèrement. 

À suivre
A. K.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...