RSS

39.“L’inacceptable cause” La nouvelle de Adila Katia

12 septembre 2010

1.Extraits

39.“L’inacceptable cause” La nouvelle de Adila Katia dans 1.Extraits logo_imp 15953 dans 1.Extraits
Edition du Dimanche 12 Septembre 2010

Des gens et des faits

“L’inacceptable cause”

La nouvelle de Adila Katia

RÉSUMÉ : Samra appelle Kahina. Elle est bouleversée par ce qui est arrivé à Sami et demande à l’aider. Kahina lui explique ce qu’elle attend d’elle. Tahar, en rentrant, est surpris par son sourire.

39eme partie

Kahina avait, finalement, décidé de ne rien dire à Sami de la visite de Samra. Lorsqu’elle va le voir l’après midi, il lui paraît moins pâle. La radio n’avait révélé aucune anomalie. L’opération avait été une réussite. Après les larmes de peur, elle pleure de joie et de soulagement. Si seulement les choses se passent bien et qu’il accepte de reprendre avec Samra, se surprend-elle à prier à trois, quatre reprises. Sami remarque sa mine soucieuse et l’interroge.
- À quoi penses-tu maman ?
- Qu’est-ce que je vais te faire à dîner ?
- Tu oublies que je ne pourrais rien prendre avant plusieurs jours, dit Sami. As-tu seulement pensé à m’apporter des draps ?
- Oui, et même des sous-vêtements. Ceux que tu portes sont tâchés de sang.
- Je peux t’aider, propose Tahar, mais Sami, pudique, préfère l’aide des infirmiers. C’est comme tu veux.
- Ça a toujours été comme il le voulait, reprend Kahina en serrant affectueusement la main de son fils. Il n’a jamais fait les choses à moitié.
- J’espère que vous saurez me pardonner, murmure Sami. Je sais que cela a dû être pénible à vivre. Toutes ces semaines de silence et mon état actuel.
- N’en dis pas plus, le prie-t-elle. C’est vrai que ça a été très dur mais ce qui compte à mes yeux, c’est que tu sois encore vivant ! Les blessures guérissent avec le temps.
- Madame, dit une infirmière. L’heure des visites est écoulée. Vous pourrez revenir demain.
Tahar embrasse son fils et sort, croyant que Kahina allait vite prendre l’exemple sur lui mais elle s’attarde un peu, le temps juste de lui apprendre les dernières nouvelles, sans toutefois lui dire la vérité.
- Devine qui a demandé de tes nouvelles aujourd’hui ?
Sami se met à citer les prénoms de ses copains et il est intrigué par le sourire de sa mère. Le sourire en dit long mais Sami n’arrive pas à lire le message.
- Je donne ma langue au chat ! soupire-t-il. Alors ?
- C’est une fille avec qui tu as étudié, répond-elle.
- Comment pourrais-je deviner ? Elles sont si nombreuses à avoir étudié avec moi, réplique le jeune homme, comprenant pas pourquoi elle faisait durer le suspense.
- Samra, tu me l’avais présentée, lui rappelle-t-elle alors qu’il rougissait. Je l’aimais bien, ment-elle. Elle a appelé ce matin pour avoir de tes nouvelles.
- Tu ne lui as pas dis que j’étais ici, j’espère ?
- Si, je croyais que tu serais content de la revoir, dit Kahina. Ce n’est pas le cas ?
- Oui, je ne veux pas la voir. Je ne veux pas de sa pitié. Appelle chez sa mère et dis-lui de ne pas venir. Je ne veux pas la voir, insiste Sami. Ni maintenant ni jamais. Après ce qu’on a vécu, elle n’est pas la bienvenue. Dis-le lui.
Kahina est aussi pâle lorsqu’elle sort de la chambre. Tahar croit que Sami va mal. Mais elle le rassure.
- Tu es sûr que ça va ? l’interroge-t-il.
- Oui, enfin je crois.
Elle a un pincement au cœur en apercevant au loin Samra. Elle se détourne pour qu’elle ne les voie pas, voulant éviter de lui dire que Sami ne voulait plus d’elle, qu’il n’était pas disposé à lui pardonner d’avoir préféré un autre. Ce qui n’était pas vrai bien sûr. Puisqu’elle est à l’origine de son départ.

À suivre
A. K.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...