RSS

Qu’est-ce qu’un faux Emir ? par Kamel Daoud

9 septembre 2010

Non classé

                  Un Faux émir du GSPC vient d’être arrêté par les services de sécurité. Le bonhomme avait tout pour être un vrai émir : il était de nationalité locale, avait des lettres de menace, un barème de demande de rançon et était maçon et habitait Tizi-Ouzou où se niche d’étrange maquis. Seulement, il était faux et on se demande sur quelle base il a été décidé qu’il était un falsificateur et pas un authentique émir puisqu’il s’agit du même acte et des mêmes crimes virtuels. Qu’est-ce qui manquait à son CV ? L’idéologie. Un vrai émir a peut-être «ses habitudes» de langage, des hommes, un maquis préféré et une vidéo de consécration sur le Net.



Le faux Emir n’en était qu’à ses débuts. Il n’a pas eu le temps peut-être et il lui manquait la conviction religieuse selon le stéréotype que l’on se fait de ces tueurs. Reste une autre question : pourquoi Faux émir et pas faux colonel du DRS ? Faux fils de général major ? Faux conseiller à la Présidence ? C’est un beau métier, qui fait mode et il y’en a partout, un peu dans le pays depuis que l’Etat est un pouvoir et qu’il suffit de menacer pour se faire passer pour un Etat ? Pourquoi ce maçon de 28 a choisi ce rôle et pas un autre ? A cause peut-être de son âge : 28 ans. En 2000, ce jeune Algérien en avait 18. A l’époque, il pouvait voir et comprendre : si vous volez un téléphone, vous pouvez écoper de trois ans de prison. Si vous prenez le chemin de la montagne, vous posez deux ou trois bombes, une vidéo, un kamis et que vous reveniez au nom de la réconciliation en disant que vous avez été cuisinier au GSPC, vous pouvez avoir une rente, de l’argent et du respect. Vous pouvez avoir les trois, même en ne revenant pas. Un Emir ça paye bien et même en euros si vous vous délocalisez vers le Sahara. Alors à 18 ans, lorsqu’on n’a pas pour modèle Bill Gates, on peut se faire Emir parce qu’on a des yeux qui voient qu’on peut se faire pardonner un crime ou un vol s’il est énorme. Le maçon a donc grandi dans un poste de post-réconciliation : un monde gratuit où les actes sont impunis ou sans récompense, où le FIS avait raison et où on n’a de légitimité et d’avenir et de respect que si on prend les armes, même contre les siens.

Autant donc ne pas inventer les Windows et se servir du même turban que ses concitoyens, heureux bénéficiaires du pardon «On/off». A 28 ans, on peut difficilement se faire passer pour fils de ministre ou de général à cause du teint et du poids, et on peut difficilement se faire passer pour colonel du DRS à cause de l’âge. Ne reste que cette option qui «colle» mieux à la réalité : faux Emir. Reste que le mystère reste entier : pourquoi la précision «Faux» ? Peut-être la réconciliation et le référendum du «embrassez-vous tous en mon nom» : un Vrai Emir l’a refusé. Un simple Algérien ne l’a même pas choisi.

À propos de Artisan de l'ombre

Natif de Sougueur ex Trézel ,du département de Tiaret Algérie Il a suivi ses études dans la même ville et devint instit par contrainte .C’est en voyant des candides dans des classes trop exiguës que sa vocation est née en se vouant pleinement à cette noble fonction corps et âme . Très reconnaissant à ceux qui ont contribué à son épanouissement et qui ne cessera jamais de remémorer :ses parents ,Chikhaoui Fatima Zohra Belasgaa Lakhdar,Benmokhtar Aomar ,Ait Said Yahia ,Ait Mouloud Mouloud ,Ait Rached Larbi ,Mokhtari Aoued Bouasba Djilali … Créa blog sur blog afin de s’échapper à un monde qui désormais ne lui appartient pas où il ne se retrouve guère . Il retrouva vite sa passion dans son monde en miniature apportant tout son savoir pour en faire profiter ses prochains. Tenace ,il continuera à honorer ses amis ,sa ville et toutes les personnes qui ont agi positivement sur lui

Voir tous les articles de Artisan de l'ombre

S'abonner

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Les commentaires sont fermés.

Académie Renée Vivien |
faffoo |
little voice |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | alacroiseedesarts
| Sud
| éditer livre, agent littéra...